Information for healthcare professionals Print


Vibravenoes®

Pfizer AG

Composition

Principes actifs

Doxycyclinum ut doxycyclini hyclas.

Excipients

Magnesii chloridum hexahydricum, ethanolaminum, polyvidonum K 17, aqua ad iniectabile.

Forme pharmaceutique et quantité de principe actif par unité

1 ampoule à 5 ml contient 100 mg de doxycycline sous forme d'hyclate de doxycycline, correspondant à 20 mg/ml. Solution limpide de couleur jaune-brunâtre; pratiquement exempte de particules en suspension.

Indications/Possibilités d’emploi

Indications cliniques, lorsque l'agent pathogène est inclus dans le spectre d'activité antimicrobienne de la doxycycline.

Infections des voies respiratoires

Pneumonies: pneumonie lobaire et bronchopneumonie, dues à des germes sensibles à la doxycycline.

Autres infections de la sphère ORL et des voies respiratoires

Pharyngite, amygdalite, otite moyenne, bronchite et sinusite.

La pénicilline est l'antibiotique de première intention pour le traitement des infections des voies respiratoires supérieures provoquées par un streptocoque ß-hémolytique du groupe A, y compris pour la prévention du rhumatisme articulaire aigu.

Infections des voies urinaires et des organes génitaux

Pyélonéphrite, cystite, urétrite, urétrite non spécifique (urétrite non gonococcique, lymphogranulomatose vénérienne). Vibravenoes est indiqué lors d'infections à gonocoques comme traitement d'appoint lors d'une co-infection suspectée ou démontrée à Chlamydia trachomatis.

Infections gastro-intestinales

Voir «Spectre d'activité antimicrobienne in vitro».

Vibravenoes est indiqué pour le traitement du choléra.

Infections de la peau et des tissus mous

Impétigo, furonculose, phlegmon, abcès, plaies traumatiques ou post-opératoires infectées, paronychie. Lors du traitement des infections des tissus mous par Vibravenoes, les mesures chirurgicales nécessaires doivent être prises simultanément.

Infections ophtalmiques

Vibravenoes est indiqué lors de trachome, même si le germe pathogène - comme le révèle l'examen par immunofluorescence - ne peut pas toujours être éliminé.

Borrélioses, maladie de Lyme

Maladie de Lyme aux stades I et II, soit lors de manifestations cutanées avec manifestations articulaires passagères et manifestations neurologiques passagères et limitées au visage. Maladie de Lyme aux stades II et III chez les patients présentant une allergie connue aux bêtalactamines.

Fièvre récurrente épidémique et typhus exanthématique

Vibravenoes est indiqué dans le traitement de la fièvre récurrente (due à Borrelia recurrentis) et celui du typhus exanthématique (dû à Rickettsia prowazekii).

Leptospirose

Vibravenoes est indiqué dans le traitement de la leptospirose.

Autres infections

Psittacose, prostatite, granulome inguinal (dû à Calymmatobacterium granulomatis), syphilis, pian et angine de Plaut-Vincent. Paludisme dû à un Plasmodium falciparum résistant à la chloroquine.

Lors d'amibiase intestinale aiguë, Vibravenoes peut s'avérer utile en complément des amœbicides.

Les recommandations officielles pour un usage mesuré des antibiotiques doivent être respectées, en particulier les recommandations d'utilisation destinées à empêcher la prolifération d'une résistance aux antibiotiques.

Posologie/Mode d’emploi

Éviter l'administration rapide du produit. La durée d'une injection IV ne doit pas être inférieure à 2 minutes pour 100 mg de doxycycline.

Le traitement par voie parentérale sera utilisé uniquement si la voie orale est contre-indiquée. Le traitement devra être poursuivi par voie orale aussi rapidement que possible. En effet, une administration intraveineuse prolongée peut provoquer une thrombophlébite.

La posologie et la fréquence d'administration de Vibravenoes (100 à 200 mg/jour) diffèrent de celles de la plupart des autres tétracyclines (1 à 2 g/jour). Un dépassement des doses recommandées peut mener à une augmentation de l'incidence des effets secondaires. Le traitement doit être poursuivi pendant au moins 24 à 48 heures après diminution des symptômes et de la fièvre. Dans les infections à streptocoques, le traitement doit être conduit pendant au moins 10 jours pour prévenir l'apparition d'un rhumatisme articulaire aigu ou d'une glomérulonéphrite.

Posologie usuelle

Adultes

Chez les adultes, la posologie usuelle est de 200 mg le premier jour, administrée en 1 ou 2 perfusions; puis de 100 à 200 mg par jour les jours suivants, administrée en 1 ou 2 perfusions.

Instructions posologiques particulières

Annexite (pelvic inflammatory disease, «PID»): 100 mg de doxycycline IV toutes les 12 heures; ajouter 2 g de céfoxitine IV toutes les 6 heures, ou 2 g de céfotétane IV toutes les 12 heures, pendant au moins 4 jours et au moins pendant les 24 à 48 heures qui suivent une amélioration de l'état du patient. Ensuite, 200 mg de doxycycline par jour, par voie orale en 2 prises, jusqu'à l'obtention d'une durée de traitement totale de 14 jours.

Le traitement de toutes les infections dues à un streptocoque β-hémolytique du groupe A doit être poursuivi pendant au moins 10 jours.

Maladie de Lyme: Stade I: 100 mg de Vibravenoes deux fois par jour pendant 10-14 jours.

Stade II et III: 200 mg de Vibravenoes deux fois par jour.

Paludisme (souches de Plasmodium falciparumsistantes à la chloroquine): 200 mg par jour pendant au moins 7 jours. En raison de la gravité potentielle de l'infection, un schizonticide à action rapide tel que la quinine doit toujours être administré en association avec Vibravenoes. Les recommandations thérapeutiques relatives à la quinine varient selon la région géographique.

Traitement du choléra chez l'adulte: une dose unique de 300 mg.

Traitement de la leptospirose: 100 mg de Vibravenoes deux fois par jour pendant 7 jours.

Enfants et adolescents

Enfants de plus de 12 ans

Les enfants de plus de 12 ans et pesant jusqu'à 50 kg recevront au premier jour 4 mg/kg administrés en 1 ou 2 perfusions, puis, selon le degré de sévérité de l'infection, de 2 à 4 mg/kg de poids corporel par jour administrés en 1 ou 2 perfusions les jours suivants. Les enfants de plus de 50 kg recevront la dose habituelle pour les adultes.

Enfants de moins de 12 ans

Il est déconseillé d'administrer Vibravenoes à des enfants de moins de 12 ans, car l'expérience clinique dans ce groupe d'âge est insuffisante.

Voir aussi «Mises en garde et précautions».

Contre-indications

Vibravenoes est contre-indiqué chez les patients présentant une hypersensibilité connue à la doxycycline, à l'un des excipients de Vibravenoes ou aux tétracyclines, et chez les patients atteints de myasthénie grave.

En outre, Vibravenoes est contre-indiqué chez les patients présentant des troubles sévères de la fonction hépatique.

Vibravenoes est contre-indiqué chez les patients présentant une altération de la fonction rénale. Il contient de la polyvinylpyrrolidone (PVP) comme solvant, dont l'élimination peut être réduite dans une certaine mesure chez ces patients (voir «Mises en garde et précautions»). Chez les patients atteints d'insuffisance rénale qui ne peuvent pas prendre de doxycycline par voie orale en raison de leur pathologie (par ex. intubation) et pour lesquels aucune alternative thérapeutique à Vibravenoes n'est disponible, Vibravenoes ne peut être utilisé que lorsque la fonction rénale est contrôlée de manière adéquate.

Quelques rapports signalent que divers produits contenant de la PVP passent la barrière placentaire. Le métabolisme de la PVP chez le fœtus et le nouveau-né n'étant pas suffisamment connu, Vibravenoes ne doit pas être administré à des nouveau-nés ou à des femmes enceintes (voir également «Grossesse, Allaitement»).

Mises en garde et précautions

Administration chez l'enfant

Il est déconseillé d'administrer Vibravenoes à des enfants de moins de 12 ans, car l'expérience clinique pour ce groupe d'âge est insuffisante.

Comme les autres tétracyclines, Vibravenoes forme un complexe stable avec le calcium présent dans tous les tissus osseux. Chez des prématurés ayant reçu par voie orale toutes les 6 heures 25 mg de tétracycline/kg, un ralentissement de la croissance du péroné a été observé. Ce phénomène a disparu après l'arrêt du traitement.

Odontogenèse

L'emploi d'antibiotiques du groupe des tétracyclines durant la période de formation des dents (deuxième moitié de la grossesse, enfants en bas âge et enfants jusqu'à l'âge de 12 ans) peut entraîner une coloration durable jaune-gris-brun des dents. Cet effet indésirable survient plus souvent après un traitement prolongé, mais a aussi été observé après des traitements répétés de courte durée. Des rapports font également cas d'hypoplasie de l'émail dentaire. Chez les patients pédiatriques âgés de 12 ans ou moins, la doxycycline ne doit être utilisée que dans les situations graves et dangereuses pour le pronostic vital, lorsque le bénéfice attendu l'emporte sur le risque et surtout uniquement lorsqu'aucun autre traitement n'est disponible.

Insuffisance rénale

Les patients présentant une altération de la fonction rénale doivent recevoir la doxycycline par voie orale, car elle ne contient pas de polyvinylpyrrolidone (voir «Contre-indications»).

Généralités

Des réactions cutanées sévères telles qu'une dermite exfoliative, un érythème polymorphe, un syndrome de Stevens-Johnson, une nécrolyse épidermique toxique et un exanthème médicamenteux avec éosinophilie et symptômes systémiques (DRESS) ont été rapportées chez des patients traités par la doxycycline (voir «Effets indésirables»). En cas d'apparition de réactions cutanées sévères, la doxycycline doit être suspendue immédiatement et un traitement approprié doit être instauré.

Dans de rares cas, une réaction anaphylactique aiguë, caractérisée par un collapsus, des douleurs thoraciques et une chute de la pression artérielle a été observée après une injection intraveineuse. Il faut alors arrêter l'administration de Vibravenoes et administrer des amines vaso-actives, des antihistaminiques, des corticostéroïdes et au besoin de l'oxygène.

Une hypertension intracrânienne bénigne (pseudotumeur cérébrale) a été associée à l'utilisation de tétracyclines, y compris la doxycycline. Cette hypertension intracrânienne bénigne (pseudotumeur cérébrale) est normalement provisoire, mais des cas de cécité permanente survenus suite à une hypertension intracrânienne bénigne (pseudotumeur cérébrale) sous traitement avec des tétracyclines, y compris la doxycycline, ont été rapportés. Un examen ophtalmologique s'impose dans les plus brefs délais si des troubles visuels se manifestent pendant le traitement. L'augmentation de la pression intracrânienne pouvant également persister pendant des semaines après l'arrêt du médicament, les patients doivent être surveillés jusqu'à stabilisation de leur état. Il est établi que l'isotrétinoïne peut, elle aussi, entraîner une hypertension intracrânienne bénigne (pseudotumeur cérébrale); il convient donc d'éviter toute utilisation concomitante d'isotrétinoïne et de doxycycline (voir «Interactions»).

Une colite pseudomembraneuse a été observée avec presque toutes les substances dotées d'effets antibactériens, y compris la doxycycline, avec un degré de sévérité allant de léger à dangereux pour le pronostic vital. Il est important de prendre ce diagnostic en considération chez les patients souffrant de diarrhées après l'administration d'antibiotiques. Les médicaments qui inhibent le péristaltisme intestinal sont contre-indiqués en cas de colite pseudomembraneuse.

Des diarrhées associées à Clostridium difficile (CDAD) ont été observées avec quasiment tous les principes actifs antibactériens, y compris la doxycycline. Leur sévérité peut aller de diarrhées légères jusqu'à une colite d'issue fatale. Le traitement par des agents antibactériens modifie la flore colique normale, ce qui entraîne un envahissement par C. difficile.

C. difficile produit les toxines A et B qui contribuent à la pathogenèse de la CDAD. Les souches de C. difficile hyperproductrices de toxines sont à l'origine d'une morbidité et d'une mortalité accrues, car ces infections peuvent être résistantes aux traitements antimicrobiens, ce qui, dans certaines circonstances, nécessite une colectomie. Une CDAD doit être envisagée chez tous les patients présentant une diarrhée post-antibiotique. Il faut procéder à un recueil soigneux de l'anamnèse, car des cas de CDAD ont été décrits plus de deux mois après le traitement antibiotique.

En cas de forte diarrhée, les inhibiteurs du péristaltisme sont contre-indiqués.

L'utilisation d'antibiotiques peut occasionnellement entraîner une croissance excessive de germes non sensibles (mycoses, colite pseudomembraneuse). Un contrôle régulier du patient est indispensable. Lors de l'apparition d'un germe résistant, suspendre l'administration de l'antibiotique et instaurer un traitement adéquat.

Une photosensibilisation a été observée chez certains patients pendant un traitement par des tétracyclines, y compris la doxycycline. Chez ces patients, une irradiation solaire ou ultraviolette provoque un coup de soleil marqué, accompagné, dans de rares cas, d'une atteinte des ongles (décollement et coloration des ongles). Les patients qui pourraient s'exposer au soleil ou aux rayons ultraviolets doivent être informés de cette réaction aux tétracyclines. Le traitement doit être interrompu aux premiers signes d'érythème.

L'effet anti-anabolisant des tétracyclines peut provoquer une élévation de l'azote uréique sérique. D'après l'expérience acquise à ce jour, cet effet anti-anabolisant ne se produit pas avec la doxycycline chez les patients insuffisants rénaux.

Des troubles de la fonction hépatique ont été observés dans de rares cas. Ces réactions apparaissent après l'administration aussi bien orale que parentérale de tétracyclines, y compris la doxycycline.

L'administration de doxycycline doit être effectuée avec prudence chez les patients atteints d'une altération légère à modérée de la fonction hépatique ainsi qu'en cas de traitement concomitant par des médicaments hépatotoxiques.

Lorsque l'existence simultanée d'une syphilis est suspectée lors du traitement d'une maladie vénérienne, toutes les mesures diagnostiques appropriées, y compris l'examen microscopique sur fond noir seront prises; des tests sérologiques seront effectués tous les mois pendant au moins 4 mois.

Lors d'un traitement à long terme, un contrôle périodique des systèmes organiques doit être effectué par des examens de laboratoire (surveillance de l'hémogramme, des fonctions rénale et hépatique).

Les infections à streptocoques β-hémolytiques du groupe A doivent être traitées pendant au moins 10 jours.

En cas de prise concomitante de doxycycline et de méthotrexate, il est important de contrôler étroitement la concentration sérique de méthotrexate (voir «Interactions»).

Certains patients atteints d'une infection à spirochète peuvent faire l'expérience d'une réaction de Jarisch-Herxheimer peu de temps après l'instauration d'un traitement par la doxycycline. Les patients doivent être assurés qu'il s'agit d'une conséquence habituellement autolimitée du traitement antibiotique des infections à spirochète.

Interactions

Le traitement simultané par des agents chélateurs administrés oralement (Al3+, Fe3+ et autres) peut diminuer de manière significative la biodisponibilité de la doxycycline administrée par voie intraveineuse. Dans une étude menée avec 6 volontaires, l'administration simultanée d'hydroxyde d'aluminium a provoqué une baisse de l'AUC, passant de 91 à 64 mg x h/l. L'explication la plus plausible de cette baisse est l'existence d'une interaction entre les ions d'aluminium et l'absorption de la doxycycline au niveau du cycle entérohépatique.

Des allongements du temps de prothrombine ont été rapportés chez des patients sous warfarine et sous doxycycline. Étant donné que l'activité de la prothrombine plasmatique peut être diminuée par les tétracyclines, une réduction de la dose d'anticoagulants doit être prise en considération chez les patients anticoagulés.

La doxycycline peut renforcer l'effet des sulfonylurées.

Étant donné que l'action des médicaments bactériostatiques peut interférer avec celle des médicaments bactéricides, la doxycycline ne doit en principe pas être administrée en même temps qu'un médicament bactéricide (exceptions, voir par ex. «Posologie/Mode d'emploi»).

L'antibiotique rifampicine, les agents inducteurs de la classe des barbituriques et d'autres médicaments à effet anticonvulsivant tels que la carbamazépine, la diphénylhydantoïne et la primidone tout comme l'abus chronique d'alcool peuvent accélérer la dégradation de la doxycycline dans le foie par induction enzymatique, de sorte qu'une concentration thérapeutique efficace de doxycycline ne peut être atteinte avec une posologie habituelle.

Des lésions rénales fatales ont été observées lors de l'utilisation concomitante de tétracyclines et de méthoxyflurane.

En cas d'utilisation concomitante de méthotrexate, la toxicité de ce dernier peut être accrue.

L'utilisation concomitante de doxycycline et de ciclosporine A peut augmenter l'effet toxique de l'immunosuppresseur.

L'utilisation concomitante de théophylline et de tétracyclines peut augmenter le risque d'effets indésirables au niveau du système gastro-intestinal.

Toute utilisation concomitante d'isotrétinoïne et de doxycycline doit être évitée, car ces deux médicaments peuvent, dans de rares cas, entraîner une hypertension intracrânienne bénigne (pseudotumeur cérébrale).

Une réduction de l'efficacité des contraceptifs oraux est possible lors d'un traitement simultané par une tétracycline.

Grossesse, allaitement

Grossesse

L'emploi de Vibravenoes chez les femmes enceintes n'a pas été étudié. Cependant, il existe des indices évidents de risques pour le fœtus humain.

La doxycycline ne doit pas être administrée pendant la grossesse, sauf nécessité absolue (voir «Contre-indications» et «Mises en garde et précautions / Administration chez l'enfant et Odontogenèse»).

Pendant la grossesse, un risque accru de lésions hépatiques existe lors de la prise de tétracyclines.

Allaitement

Les tétracyclines passent dans le lait maternel. La concentration de la doxycycline dans le lait maternel atteint 30-40% de la concentration plasmatique maternelle. Par conséquent, la doxycycline ne doit pas être administrée aux mères qui allaitent (voir «Mises en garde et précautions / Administration chez l'enfant et Odontogenèse»).

Si l'administration de Vibravenoes est nécessaire, il faut renoncer à allaiter.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

L'effet de la doxycycline sur l'aptitude à la conduite et l'utilisation de grosses machines n'a pas été étudié. Bien que rien n'indique que la doxycycline puisse influencer directement ces aptitudes, des effets indésirables peuvent toutefois survenir dans de très rares cas lors d'un traitement par la doxycycline (voir la rubrique correspondante) et entraver ces aptitudes, parfois fortement (par ex. réactions anaphylactiques, hypertension intracrânienne, diplopie, etc.).

Effets indésirables

Les effets indésirables suivants ont été observés chez des patients traités par une tétracycline, y compris la doxycycline. Les fréquences des effets indésirables correspondent aux incidences suivantes:

«Très fréquents» (≥1/10), «fréquents» (≥1/100 à <1/10), «occasionnels» (≥1/1'000 à <1/100), «rares» (≥1/10'000 à <1/1'000) et «très rares» (<1/10'000).

Infections et infestations

Rares: l'utilisation d'antibiotiques peut entraîner une prolifération de germes non sensibles (mycoses, colite pseudomembraneuse). Un contrôle continu du patient est indispensable. Lors de l'apparition d'un germe résistant, l'administration de l'antibiotique doit être suspendue et un traitement approprié doit être instauré.

Affections hématologiques et du système lymphatique

Occasionnels: trouble de la coagulation et hématurie.

Rares: anémie hémolytique, thrombopénie, neutropénie, éosinophilie, lymphocytopénie, lymphadénopathie, lymphocytes atypiques et granulations toxiques dans les granulocytes.

Affections du système immunitaire

Fréquents: réactions d'hypersensibilité, y compris choc anaphylactique, réaction anaphylactique, réaction anaphylactoïde, purpura de Henoch-Schönlein, hypotension, péricardite, angioœdème, exanthème généralisé, exacerbation d'un lupus érythémateux systémique, dyspnée, maladie sérique, œdèmes périphériques, tachycardie et urticaire. Une réaction anaphylactoïde aiguë caractérisée par un collapsus, des douleurs thoraciques et une chute de la pression artérielle a été observée dans de rares cas après une injection intraveineuse (voir «Mises en garde et précautions»).

Rares: syndrome DRESS (exanthème médicamenteux avec éosinophilie et symptômes systémiques), réaction de Jarisch-Herxheimer (dans le contexte d'une infection à spirochète traitée par la doxycycline).

Une allergie croisée complète existe à l'intérieur du groupe des tétracyclines.

Affections endocriniennes

Rares: après un traitement prolongé, l'apparition d'une coloration brune à noirâtre à l'examen microscopique de la thyroïde a été imputée aux tétracyclines; à ce jour, les examens de la fonction thyroïdienne n'ont pas révélé de modifications anormales.

Affections du système nerveux

Fréquents: céphalées.

Rares: bombement des fontanelles et hypertension intracrânienne bénigne (pseudotumeur cérébrale) chez l'adulte. Des symptômes tels que céphalées, vertiges, fatigue, diplopie peuvent être les premiers signes d'apparition d'une hypertension intracrânienne bénigne. Paresthésies, tachycardies, agitation et états anxieux. Dans de rares cas, des troubles ou la perte des sensations gustatives et olfactives ont été décrits, lesquels étaient réversibles seulement partiellement et dans quelques cas et uniquement.

Très rares: crises convulsives.

Affections de l'oreille et du labyrinthe

Rares: acouphènes.

Affections vasculaires

Rares: érythème facial.

Affections gastro-intestinales

Fréquents: nausée, vomissements.

Occasionnels: dyspepsie, inflammations de la muqueuse buccale et pharyngée, enrouement et cas isolés de langue noire pileuse.

Rares: pancréatite, douleurs abdominales, diarrhées, glossite, coloration réversible et superficielle des dents définitives, troubles de la déglutition, appétit diminué, modification du goût, entérocolite, colite pseudomembraneuse, colite due à C. difficile, ainsi que modifications inflammatoires au niveau de la région anogénitale, souvent dues à une prolifération de souches de Candida, œsophagite et ulcérations œsophagiennes. Ces réactions sont dues aux tétracyclines, administrées aussi bien par voie orale que parentérale.

Affections hépatobiliaires

Rares: fonction hépatique anormale, hépatite, hépatotoxicité.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Fréquents: réaction de photosensibilisation (voir «Mises en garde et précautions»), rashes, y compris rashes maculopapuleux et érythémateux.

Occasionnels: prurit.

Rares: dermite exfoliative, érythème polymorphe, syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique, photo-onycholyse, hyperpigmentation de la peau.

Affections musculosquelettiques et du tissu conjonctif

Rares: arthralgie, myalgie.

Affections du rein et des voies urinaires

Rares: élévation de l'urée sanguine (voir «Mises en garde et précautions»). Dans de rares cas, des lésions rénales en lien avec l'administration de doxycycline ont été rapportées, telles que néphrite interstitielle, insuffisance rénale aiguë et anurie.

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Rares: de légères irritations locales au site d'injection ont été rapportées. Quelques rapports font état de sensations de chaleur.

L'annonce d'effets secondaires présumés après l'autorisation est d'une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave via le portail d'annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

Surdosage

En cas de surdosage, arrêter la médication, traiter les symptômes et prendre les mesures de soutien qui s'imposent. La proportion de substance non encore absorbée doit être liée en complexes chélatés non résorbables par l'administration d'antiacides ou de sels de magnésium et de calcium. La dialyse ne modifie pas la demi-vie sérique; elle ne serait donc pas utile pour traiter un cas de surdosage.

La prise unique par voie orale de doxycycline à une dose plusieurs fois supérieure à la dose thérapeutique n'a aucun caractère toxique aigu. Un risque de pancréatite existe toutefois lors d'un surdosage.

Propriétés/Effets

Code ATC

J01AA02

Mécanisme d'action

Vibravenoes est une solution de doxycycline prête à l'emploi, pour injection ou perfusion intraveineuse.

La doxycycline, un antibiotique du groupe des tétracyclines, exerce une activité bactériostatique, qui repose probablement sur l'inhibition de la synthèse des protéines. Vibravenoes agit sur des germes Gram positif et Gram négatif. Toutes les tétracyclines ont un spectre antimicrobien in vitro pratiquement identique (voir tableau ci-après).

Pharmacodynamique

Spectre d'activité antimicrobienne in vitro

Les chiffres entre parenthèses indiquent les situations/organes où les germes sont pathogènes. Voir remarques 1-6.

Germes généralement sensibles (valeur CMI 4 mg/l)

 

Valeurs CMI (mg/l); *CMI90 (mg/l)

**valeurs moyennes ou intervalle

Remarques

Bactéries Gram positif

Staphylococcus aureus

0.1*

(1), (2)

Streptococcus pneumoniae

(Diplococcus pneum.)

0.19-3.1**

(2)

Bactéries Gram négatif

Acinetobacter sp. calcoaceticus

3.2*

(2)

Actinomyces sp.

1.0*

(5)

Bacillus anthracis

0.12-5.0**

(5)

Bacteroides sp.

0.25->8**

 

Borrelia burgdorferi

≤0.25-2**

 

Borrelia recurrentis

1-10**

 

Borrelia duttonii

1-10**

 

Moraxella catarrhalis

0.25*

(2)

Brucella sp.

(avec administration concomitante de streptomycine)

0.5-2.0**

 

Campylobacter fetus (Vibrio fetus)

1.56*

 

Chlamydia psittaci

0.03

 

Chlamydia trachomatis

≤0.5*

 

Clostridium sp.

0.1-6.2**

(5)

Francisella tularensis

2-10**

 

Haemophilus influenzae

0.5*

(2)

Klebsiella pneumoniae

1->10**

 

Leptotrichia sp. (Fusobacterium sp.)

0.1-25**

(5)

Listeria monocytogenes

0.25-1.0**

(5)

Neisseria gonorrhoeae

1.4*

(2)

Neisseria meningitidis

<1.0*

(5)

Rickettsiae sp.

1-10**

(6)

Vibrio cholerae (Vibrio comma)

1.4*

 

Yersinia pestis

2-10**

 

Autres pathogènes bactériens

Mycoplasma pneumoniae

1.6

 

Ureaplasma urealyticum

0.05-0.2**

 

 

Bactéries partiellement sensibles et généralement de sensibilité intermédiaire (valeur CMI >4-<16 mg/l)

 

Valeurs CMI (mg/l); *CMI90 (mg/l)

**valeurs moyennes ou intervalle

Remarques

Bactéries Gram positif

Streptococcus pyogenes

0.19-50**

(2), (3), (4)

Streptococcus faecalis

<0.19-≥125**

(2), (3)

Bactéries Gram négatif

Enterobacter aerogenes

(Aerobacter aerogenes)

6.3-50**

(2)

Escherichia coli

5->10**

(2)

Klebsiella sp.

1->300**

(2)

Shigella sp.

5->10**

(2)

 

Germes sensibles ou de sensibilité intermédiaire en clinique, et ne pouvant pas être cultivés in vitro ou seulement avec difficulté

 

Valeurs CMI (mg/l); *CMI90 (mg/l)

**valeurs moyennes ou intervalle

Remarques

Leptospira

 

 

Treponema pallidum,

 

(5)

Treponema pertenue

 

(5)

Plasmodium falciparum

(souches résistantes à la chloroquine)

 

 

 

Bactéries résistantes (valeur CMI 16 mg/l)

Proteus sp., Pseudomonas sp., nombreuses espèces de Klebsiella / Enterobacter sp., Providencia sp.

Remarques

(1) Les tétracyclines ne sont pas les antibiotiques de première intention pour le traitement d'infections à staphylocoques de toutes sortes.

(2) Vibravenoes n'est indiqué que pour le traitement d'infections dues à des germes sensibles. Il est donc recommandé de procéder à un test bactériologique ainsi qu'à une vérification en culture, car un grand nombre de ces germes s'avèrent résistants aux tétracyclines.

(3) Streptococcus sp.

Streptococcus pyogenes et Streptococcus faecalis sont partiellement résistants aux tétracyclines. Le traitement par Vibravenoes ne doit être instauré que si le test bactériologique révèle un germe «sensible».

(4) La pénicilline est habituellement l'antibiotique de première intention lors d'une infection des voies respiratoires supérieures due à un streptocoque β-hémolytique du groupe A, de même que pour la prévention du rhumatisme articulaire aigu.

(5) Lorsque la pénicilline est contre-indiquée, elle peut être remplacée par Vibravenoes.

(6) Fièvre pourprée des montagnes Rocheuses, fièvre typhoïde, fièvre Q, rickettsiose varicelliforme et fièvre à tiques.

La sensibilité à la doxycycline peut être déterminée par la méthode de dilution ou la méthode de diffusion par disque, avec des techniques standard pour les tests de sensibilité comme celles que recommande le Clinical and Laboratory Standards Institute (CLSI).

Les résultats des tests de dilution ou du test standard de diffusion par disque doivent être interprétés en fonction des critères suivants

 

sensible

de sensibilité intermédiaire

résistant

Test de dilution:

Concentrations inhibitrices

≤4 µg/ml

8 µg/ml

≥16 µg/ml

Test de diffusion (disques avec 30 µg de doxycycline):

Diamètre de la surface d'inhibition

≥16 mm

13-15 mm

≤12 mm

 

Les germes de sensibilité intermédiaire sont sensibles à une posologie élevée ou lorsque l'infection est limitée à des tissus ou des liquides dans lesquels l'antibiotique atteint des concentrations élevées.

La sensibilité des micro-organismes à la doxycycline doit être testée. Il s'est avéré, lors de tests in vitro, que la doxycycline était efficace contre certaines souches résistantes à d'autres tétracyclines.

Résistance

Bien que les tétracyclines soient également actives in vitro contre certaines souches de Acinetobacter, Bacteroides, Enterobacter aerogenes, Escherichia coli et Klebsiella, un grand pourcentage de ces souches est résistant aux tétracyclines. Presque toutes les souches de Proteus, Serratia et Pseudomonas aeruginosa sont résistantes aux tétracyclines.

Bien que les tétracyclines soient actives in vitro et in vivo également contre certaines souches de staphylocoques et de streptocoques, une résistance croissante de ces bactéries aux tétracyclines est rapportée.

Efficacité clinique

Aucune donnée.

Pharmacocinétique

Absorption

Après la perfusion d'une dose unique de 100 mg de doxycycline (concentration: 0.4 mg/ml) sur une heure à des sujets adultes, des concentrations plasmatiques maximales de 2.5 µg/ml en moyenne sont atteintes. Après la perfusion d'une dose unique de 200 mg de doxycycline (concentration: 0.4 mg/ml) sur deux heures, des concentrations plasmatiques maximales de 3.6 µg/ml en moyenne sont atteintes.

Distribution

Environ 90% de la doxycycline sont fixés aux protéines plasmatiques. La doxycycline est hautement liposoluble et son affinité pour le calcium est faible. Le volume de distribution est de 0.75 l/kg.

Les tétracyclines diffusent bien dans la plupart des tissus (y compris les muqueuses sinusales) et des liquides corporels, y compris le liquide pleural, les sécrétions bronchiques, les expectorations, la salive, le liquide d'ascite, le liquide synovial, le liquide lacrymal et le corps vitré, les liquides séminal et prostatique.

La doxycycline diffuse dans la bile où la concentration peut être 5-15 fois supérieure à la concentration plasmatique.

Les tétracyclines s'accumulent dans les cellules réticulo-endothéliales du foie, de la rate et de la moelle osseuse, dans l'os, ainsi que dans la dentine et l'émail des dents en formation.

Dans le liquide céphalorachidien, la concentration n'atteint que 10-30% de la concentration plasmatique.

Les tétracyclines passent la barrière placentaire.

La doxycycline est excrétée dans le lait maternel et y atteint des concentrations égales à 30-40% de la concentration plasmatique maternelle.

Métabolisme

La doxycycline n'est pas métabolisée. Après avoir été éliminée dans la bile, elle est inactivée par formation de chélate dans l'intestin.

Élimination

La demi-vie de la doxycycline est d'environ 16 heures après l'absorption d'une dose unique et d'environ 23 heures après l'absorption de doses multiples. La doxycycline est concentrée dans le foie et excrétée par voie biliaire vers l'intestin d'où elle peut être réabsorbée (circulation entérohépatique). La doxycycline traverse le foie et se concentre dans la vésicule biliaire.

La doxycycline est excrétée dans l'urine et les fèces sous une forme biologiquement active et hautement concentrée (Q0 =0.7). Au cours des 48 heures qui suivent la prise d'une dose unique, environ 20% de la doxycycline administrée sont retrouvés dans l'urine sous forme inchangée et environ 30% sont éliminés sous forme inchangée dans les fèces.

Lorsque la fonction rénale est normale (clairance de la créatinine d'environ 75 ml/min.), environ 40% de la quantité de doxycycline administrée sont éliminés par voie rénale dans les 72 heures.

Cinétique pour certains groupes de patients

Troubles de la fonction hépatique

Aucun paramètre pharmacocinétique n'est disponible lors de troubles de la fonction hépatique.

Troubles de la fonction rénale

Chez les patients atteints d'une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine <10 ml/min.), l'élimination rénale de la doxycycline administrée peut chuter, passant de 40%/72 heures à 1-5%/72 heures.

La demi-vie d'élimination sérique était similaire chez les patients ayant une fonction rénale normale et chez les patients présentant une atteinte sévère de la fonction rénale. D'après les études effectuées à ce jour, la doxycycline ne s'accumule pas chez les patients insuffisants rénaux lorsque le médicament est administré à la dose usuelle. Par conséquent, la doxycycline peut être utilisée aux doses usuelles chez les patients insuffisants rénaux.

Dialyse

L'hémodialyse ou la dialyse péritonéale ne modifient pas la demi-vie sérique de la doxycycline.

Patients âgés

Aucun paramètre pharmacocinétique n'est disponible chez les patients âgés.

Enfants et adolescents (âgés de 2 à 18 ans)

L'analyse pharmacocinétique de population des quelques données disponibles concernant la concentration de la doxycycline au cours du temps après administration intraveineuse (IV) et orale de posologies standard chez 44 patients pédiatriques (âgés de 2 à 18 ans) a montré que la clairance allométrique de la doxycycline (Cl) chez les patients pédiatriques âgés de ≥2 à ≤8 ans (médiane [Range] de 3.58 [2.27-10.82] l/h/70 kg, N=11) n'était pas significativement différente de celle des patients pédiatriques âgés de >8 à 18 ans (3.27 [1.11-8.12] l/h/70 kg, N=33). Chez les patients pédiatriques présentant un poids corporel de ≤45 kg, la Cl de la doxycycline normalisée par rapport au poids corporel chez les ≥2 à ≤8 ans (médiane [Range] 0.071 [0.041-0.202] l/kg/h, N=10) n'était pas significativement différente de celle des patients âgés de >8 à 18 ans (0.081 [0.035-0.126] l/kg/h, N=8). Chez les patients pédiatriques présentant un poids corporel >45 kg, aucune différence cliniquement significative n'a été observée dans la Cl de la doxycycline normalisée par rapport au poids corporel entre les ≥2 à ≤8 ans (0.050 l/kg/h, N=1) et les >8 à 18 ans (0.044 [0.014-0.121] l/kg/h, N=25). Dans la petite cohorte de patients pédiatriques recevant uniquement la formulation orale (N=19) ou la formulation IV (N=21), aucune différence cliniquement significative de la Cl n'a été constatée entre les posologies par voies orale et IV.

L'utilisation de la doxycycline est recommandée uniquement chez les enfants de plus de 12 ans.

Données précliniques

Génotoxicité

Bien qu'aucune étude n'ait été effectuée sur la mutagénicité de la doxycycline, des résultats positifs ont été rapportés lors d'essais menés in vitro sur des cellules de mammifères avec des antibiotiques apparentés (tétracyclines, oxytétracyclines).

Carcinogénicité

Aucune étude animale à long terme évaluant le potentiel carcinogène de la doxycycline n'a été menée. Des études sur deux antibiotiques apparentés, l'oxytétracycline et la minocycline, ont toutefois prouvé l'existence d'une activité oncogénique chez le rat (tumeur surrénale et hypophysaire pour le premier, tumeur thyroïdienne pour le second).

Toxicité sur la reproduction

La diffusion des tétracyclines au travers de la barrière placentaire et leur détection dans le tissu fœtal ont été démontrées en expérimentation animale. Les tétracyclines peuvent nuire au fœtus en développement, parfois en corrélation avec un ralentissement du développement du squelette. Des signes d'embryotoxicité ont également été observés chez les animaux traités au début de la période de gestation.

L'administration de doxycycline par voie orale à des doses allant jusqu'à 250 mg par kg de poids corporel et par jour n'a eu aucun effet manifeste sur la fertilité des rates. L'effet sur la fertilité des mâles n'a pas fait l'objet d'études.

Remarques particulières

Incompatibilités

Vibravenoes n'est pas compatible avec la solution de Ringer.

Influence sur les méthodes de diagnostic

L'élimination de la PVP peut provoquer des résultats faussement positifs aux tests réalisés avec des bandelettes réactives utilisées pour vérifier différents paramètres urinaires tels que le pH, les protéines, le glucose, les cétones, l'urobilinogène, la bilirubine, les leucocytes et les érythrocytes, le sang ainsi que les nitrites.

Mesure de la glucosurie

Les tétracyclines ont induit des résultats faussement positifs dans les tests de mesure de la glucosurie par la méthode du sulfate de cuivre selon Bénédict. Cet effet peut être provoqué par l'acide ascorbique contenu dans les préparations parentérales de tétracyclines.

Les tétracyclines induisent des résultats faussement négatifs dans les tests de mesure de la glucosurie par les réactifs au glucose-oxydase.

Autres tests de laboratoire

Les tétracyclines interfèrent, de manière générale, avec la détermination fluorimétrique des taux de catécholamines urinaires (valeurs faussement élevées).

Stabilité

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l'emballage.

Remarques particulières concernant le stockage

Conserver au réfrigérateur (2-8 °C) et à l'abri de la lumière. Ne pas congeler.

Conserver hors de portée des enfants.

La solution est de couleur jaune-brunâtre (au max n° 12 sur l'échelle de couleur Gardner). Une coloration plus foncée de la solution peut signifier une perte d'activité; les solutions ayant changé de couleur ne doivent plus être utilisées.

Remarques concernant la manipulation

La solution destinée à l'injection intraveineuse ne doit pas être injectée par voie intramusculaire ou sous-cutanée; éviter l'injection paraveineuse.

La durée de la perfusion peut varier en fonction de la dose (100 à 200 mg par jour), mais est normalement de 1 à 4 heures. La durée minimum de perfusion recommandée pour une dose de 100 mg (solution de 0.5 mg/ml) est d'une heure.

Une administration rapide doit être évitée. La durée d'une injection IV ne doit pas être inférieure à 2 minutes pour 100 mg de doxycycline.

Vibravenoes peut être injecté directement dans une veine ou dans une tubulure de perfusion contenant un soluté compatible (voir ci-après). La solution contenue dans l'ampoule peut aussi être mélangée à l'avance avec le soluté de perfusion, à condition que le soluté - fraîchement préparé et à l'abri de la lumière du soleil - soit utilisé dans les 24 heures qui suivent sa préparation.

Les solutés suivants sont appropriés: solution isotonique stérile de chlorure de sodium et solution de glucose à 5%, 10% ou 20%.

Il est déconseillé d'adjoindre d'autres médicaments à la solution contenue dans les ampoules ou aux solutés pour perfusion contenant Vibravenoes.

Numéro d’autorisation

36829 (Swissmedic).

Présentation

Ampoules (5 ml) à 100 mg: 5. [A]

Titulaire de l’autorisation

Pfizer AG, Zürich.

Mise à jour de l’information

Octobre 2021.

LLD V016