Information for healthcare professionals Print


Tenoretic®/- mite

AstraZeneca AG

Composition

Principes actifs

Aténolol, Chlortalidone.

Excipients

Excipiens pro compresso obducto.

Forme pharmaceutique et quantité de principe actif par unité

Tenoretic: Un comprimé pelliculé contient 100 mg d'aténolol et 25 mg de chlortalidone.

Tenoretic mite: Un comprimé pelliculé contient 50 mg d'aténolol et 12,5 mg de chlortalidone.

Indications/Possibilités d’emploi

Hypertension.

Posologie/Mode d’emploi

Posologie usuelle

Adultes

1 comprimé pelliculé de Tenoretic par jour. Dans les cas légers, 1 comprimé pelliculé de Tenoretic mite par jour. Les comprimés de Tenoretic et Tenoretic mite présentent un sillon de sécabilité. Ils ne doivent être cassés au niveau du sillon de sécabilité que pour en faciliter la prise, et non pour prendre une dose partielle. L'action atteint son sommet après 1-2 semaines. Si l'abaissement souhaité de la pression n'est pas atteint, on peut associer à Tenoretic un autre antihypertenseur, un vasodilatateur par exemple.

Instructions posologiques particulières

Patients âgés

Chez ces patients, il faut souvent une dose plus faible de Tenoretic.

Enfants et adolescents

Il n'existe aucune expérience chez l'enfant. Il n'est donc pas possible de recommander Tenoretic et Tenoretic mite chez l'enfant.

Patients présentant des troubles de la fonction rénale

En cas de perturbation de la fonction rénale, il peut être nécessaire d'ajuster la dose ou d'allonger l'intervalle entre les administrations (voir «Pharmacocinétique»). Lorsque le pouls au repos atteint 50 à 55, il faut cesser d'augmenter la dose. L'arrêt du traitement chez les patients atteints de cardiopathie ischémique doit se faire progressivement en 1-2 semaines.

Contre-indications

Tenoretic est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité connue à un des principes actifs, en outre en cas de bradycardie, de choc cardiogénique, d'hypotension, d'acidose métabolique, de troubles artériels périphériques graves, de bloc auriculo-ventriculaire du deuxième et du troisième degré, de maladie du sinus, d'insuffisance cardiaque décompensée et de phéochromocytome non traité.

Mises en garde et précautions

Du fait que le myocarde insuffisant dépend de la stimulation bêta-adrénergique, ne pas prescrire Tenoretic en cas d'insuffisance cardiaque sans compensation suffisante préalable. Il faut être prudent si la réserve cardiaque est peu importante.

En cas d'insuffisance rénale, voir «Posologies spéciales».

Tenoretic agit essentiellement sur les bêta-récepteurs cardiaques. Une augmentation de la résistance bronchique ne peut toutefois pas être exclue en cas d'asthme. En cas d'une obstruction bronchique, la thérapie avec Tenoretic doit être interrompue et si nécessaire, un bronchodilatateur tel que le salbutamol peut être administré.

Chez les patients atteints d'angor de Prinzmetal, Tenoretic peut augmenter le nombre et la durée des crises, parce que rien ne s'oppose à la vasoconstriction artérielle coronaire induite par les récepteurs alpha. Comme Tenoretic est un bêta-bloquant β1-sélectif, il peut néanmoins être utilisé, mais de façon extrêmement prudente.

Tenoretic ne doit être utilisé qu'avec prudence en cas de bloc auriculoventriculaire du premier degré, en raison de son effet dromotrope négatif.

Tenoretic peut atténuer la tachycardie induite par une hypoglycémie et masquer les signes de thyréotoxicose.

L'effet pharmacologique du médicament peut provoquer une baisse de la fréquence cardiaque. Il faut réduire la posologie si un patient développe au cours du traitement des symptômes en rapport avec une fréquence cardiaque trop basse.

Si le traitement doit être arrêté chez des patients atteints de cardiopathie ischémique, il faut procéder par étapes.

Tenoretic peut aggraver des troubles circulatoires périphériques préexistants. Chez les patients qui ont des antécédents de réaction anaphylactique à divers allergènes, les doses usuelles d'adrénaline peuvent ne pas suffire pour le traitement de la réaction allergique.

Les diurétiques peuvent entraîner une hyperuricémie. En général, Tenoretic ne fait que légèrement augmenter l'uricémie. Dans les cas où l'hyperuricémie se prolonge, la prescription simultanée d'un uricosurique abaissera les taux sériques d'acide urique.

La chlortalidone peut abaisser la tolérance au glucose. Il faut donc être prudent chez des patients présentant une prédisposition connue au diabète sucré.

Une hypokaliémie peut apparaître sous Tenoretic, comme avec d'autres associations bêtabloquant-diurétique. Il s'agira de contrôler régulièrement le potassium, et ceci particulièrement chez les personnes âgées, les patients digitalisés en raison d'une insuffisance cardiaque, les patients suivant un régime alimentaire très spécial (pauvre en potassium), ou ceux présentant des problèmes gastro-intestinaux. Une hypokaliémie peut provoquer une arythmie chez des patients digitalisés.

La prudence s'impose en cas d'insuffisance rénale grave ou d'hypersensibilité à la chlortalidone.

Épanchement choroïdien (choroidal effusion), myopie aiguë et glaucome secondaire à angle fermé

Les médicaments contenant de l'hydrochlorothiazide peuvent déclencher une réaction idiosyncrasique pouvant entraîner un épanchement choroïdien accompagné d'une perte du champ visuel, d'une myopie transitoire et d'un glaucome aigu à angle fermé. Les symptômes incluent une diminution de l'acuité visuelle survenant de manière aiguë ou des douleurs oculaires et surviennent typiquement dans les heures ou les semaines qui suivent le début du traitement. Un glaucome à angle fermé non traité peut entraîner une perte permanente de l'acuité visuelle. Le traitement de premier recours consiste en l'arrêt immédiat du médicament. Si la pression intraoculaire reste élevée, un traitement médical immédiat ou une intervention chirurgicale doivent être envisagés. Des antécédents d'allergie aux sulfamides ou aux pénicillines peuvent constituer un facteur de risque de développement d'un glaucome à angle fermé.

Interactions

Antagonistes calciques

L'administration simultanée de bêta-bloquants et d'antagonistes calciques inotropes négatifs (p.ex. vérapamil, diltiazem) peut renforcer cet effet et doit être proscrite, surtout en cas de perturbation de la fonction ventriculaire et/ou d'anomalie de la conduction sino-auriculaire et auriculoventriculaire. Une hypotension grave, une bradycardie et une insuffisance cardiaque peuvent survenir. Ni le bêta-bloquant ni l'antagoniste calcique ne doivent être administrés par voie intraveineuse, si l'arrêt de l'une de ces médications ne remonte pas à au moins 48 h.

Dihydropyridines

Un traitement en association avec des dihydropyridines telles que la nifédipine peut augmenter le risque d'hypotension. Celle-ci peut se manifester sous traitement bêtabloquant chez des patients présentant une insuffisance cardiaque asymptomatique.

Antiarythmiques

Une administration simultanée de bêtabloquants et d'anti-arythmiques de la classe I (par ex. disopyramide) ou d'amiodarone est susceptible de potentialiser les effets sur le temps de conduction auriculaire et de conduire à un effet inotrope négatif.

Clonidine

Les bêta-bloquants peuvent accentuer une hypertension rebond après l'arrêt de la clonidine. En cas de remplacement de la clonidine par Tenoretic, il ne faut entreprendre le traitement bêta-bloquant que quelques jours après l'arrêt de la clonidine. Lorsque la clonidine est administrée avec un bêta-bloquant, le bêta-bloquant doit être interrompu quelques jours avant l'arrêt de la clonidine, si le traitement doit se terminer (voir «Posologie/Mode d'emploi»).

Anesthésiques

Il faut être prudent lors de l'utilisation simultanée de Tenoretic et d'anesthésiques. Avant la narcose, l'anesthésiste devra être rendu attentif au fait que le patient est sous traitement à Tenoretic. Il faudra choisir un anesthésique dont l'effet inotrope négatif soit le plus faible possible. L'utilisation simultanée de bêta-bloquants et d'anesthésiques peut atténuer une tachycardie réflexe et accentuer le risque d'hypotension. Il faut éviter d'utiliser des anesthésiques cardiodépresseurs.

Glucosides digitaliques

Un traitement associant glucoside digitalique et bêta-bloquant peut ralentir la conduction auriculoventriculaire.

Sympathomimétiques

L'utilisation simultanée de sympathomimétiques tels que l'adrénaline peut neutraliser l'effet des bêta-bloquants.

Inhibiteurs de la synthèse des prostaglandines

Les inhibiteurs de la prostaglandine-synthèse tels que l'ibuprofène ou l'indométacine peuvent atténuer l'effet antihypertenseur de Tenoretic.

Lithium

Il ne faut pas associer en règle générale les préparations à base de lithium à des diurétiques, car ces derniers peuvent réduire la clairance rénale du lithium.

Grossesse, allaitement

Grossesse

Le médicament a des effets pharmacologiques nuisibles sur la grossesse et/ou le fœtus ou le nouveau-né. Le médicament ne doit pas être administré pendent la grossesse, sauf en cas de nécessité absolue.

Allaitement

Il ne faut pas allaiter pendant le traitement par Tenoretic.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Tenoretic a une influence négligeable sur l'aptitude à la conduite ou l'utilisation de machines parce que des sensations vertigineuses et/ou une fatigue sont possibles.

Effets indésirables

Tenoretic contient de l'aténolol comme bêta-bloquant. Les bêta-bloquants font diminuer la fréquence cardiaque et il est possible d'attribuer certains symptômes indésirables à ce phénomène. Dans ces cas rares, il faut diminuer la posologie.

Sous traitement par Tenoretic ou par ses composants utilisés isolément, les effets indésirables suivants sont possibles. La fréquence doit être indiquée comme suit:

Très fréquents (≥1/10), fréquents (≥1/100 à <1/10), occasionnels (≥1/1000 à <1/100), rares (≥1/10'000 à <1/1000), très rares (<1/10'000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Affections hématologiques et du système lymphatique

Rares: Purpura, thrombopénie, leucopénie (dû à la chlortalidone).

Affections du système immunitaire

Très rares: Augmentation du titre des anticorps antinucléaires (AAN); cependant, la signification clinique de cette observation n'est pas encore élucidée.

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Fréquents: Hypokaliémie, hyperuricémie, hyponatrémie, réduction de la tolérance au glucose.

Affections psychiatriques et affections du système nerveux

Fréquents: Fatigue.

Occasionnels: Troubles du sommeil.

Rares: Confusion mentale, vertiges, céphalées, fluctuations de l'humeur, cauchemars, psychoses, hallucinations et paresthésies.

Affections oculaires

Rares: Troubles visuels, sécheresse oculaire.

Fréquence indéterminée: épanchement choroïdien (choroidal effusion).

Affections vasculaires

Fréquents: Bradycardie, froideur des extrémités.

Rares: Aggravation d'une claudication intermittente préexistante, bloc auriculo-ventriculaire, aggravation d'une insuffisance cardiaque préexistante, hypotension orthostatique pouvant s'accompagner de syncopes, syndrome de Raynaud.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Rares: Bronchospasme chez les patients asthmatiques ou ayant des antécédents de symptômes asthmatiques.

Affections gastro-intestinales

Fréquents: Nausées, vomissements, diarrhée.

Rares: Sécheresse de la bouche.

Affections hépatobiliaires

Occasionnels: Augmentation du taux des transaminases.

Rares: Réactions hépatotoxiques, y compris cholestase intra-hépatique, pancréatite (dû à la chlortalidone).

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Rares: Réactions cutanées psoriasiformes, exacerbation d'un psoriasis, affections cutanées, alopécie.

Affections des organes de reproduction et du sein

Rares: Impuissance, maladie de La Peyronie.

Quand on ne trouve pas d'autre explication à ces troubles, il faut progressivement arrêter le traitement par Tenoretic.

L'annonce d'effets secondaires présumés après l'autorisation est d'une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave via le portail d'annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

Surdosage

Signes et symptômes

Un surdosage peut avoir pour conséquences une bradycardie, une hypotension, une insuffisance cardiaque aiguë et un bronchospasme.

Traitement

Les mesures à prendre sont les suivantes: surveillance médicale stricte et lavage gastrique. Administrer du charbon actif et un laxatif pour éviter l'absorption du reste du principe actif; utiliser du plasma ou un succédané du plasma pour traiter les états d'hypotension et de choc. Envisager si nécessaire une hémodialyse ou une hémoperfusion.

Une bradycardie excessive peut être en principe corrigée par 1-2 mg d'atropine par voie intraveineuse et/ou par un stimulateur cardiaque. Si nécessaire, on peut ensuite administrer un bolus i.v. de 10 mg de glucagon. Ceci peut être répété au besoin ou être suivi d'une perfusion de glucagon à raison de 1-10 mg/h selon la réaction du patient. Si le patient ne réagit pas au glucagon ou si l'on ne dispose pas de glucagon, on peut administrer un bêta-stimulant tel que le dobutamine, en perfusion intraveineuse de 2,5-10 µg/kg/min, ou 10-25 µg d'isoprénaline en perfusion, à un débit maximal de 5 µg/min; des doses plus fortes peuvent éventuellement être nécessaires.

Du fait de l'effet inotrope positif, on peut aussi utiliser de la dobutamine pour le traitement de l'hypotension et de l'insuffisance cardiaque aiguë. En cas de surdosage massif, les posologies mentionnées sont vraisemblablement insuffisantes pour neutraliser l'effet cardiaque du bêta-bloquant. C'est pourquoi, au besoin, il faut augmenter la dose de dobutamine pour être certain d'obtenir l'effet attendu compte tenu de l'état clinique du patient.

L'administration d'un bronchodilatateur permet généralement de supprimer un bronchospasme.

Une diurèse excessive doit être compensée par un apport hydro-électrolytique correspondant.

Propriétés/Effets

Code ATC

C07CB03

Mécanisme d'action

Tenoretic contient une association de chlortalidone et d'aténolol, un bêta-bloquant cardio-sélectif dépourvu de propriétés stabilisatrices de membrane et d'activité sympathomimétique intrinsèque (ASI). La sélectivité diminue quand la posologie augmente. Les deux composants du médicament possèdent un mécanisme d'action différent et se complètent dans leur action thérapeutique. Le mécanisme de l'effet hypotenseur de l'aténolol, comme celui d'autres bêta-bloquants, n'est pas complètement élucidé. L'aténolol abaisse la pression sanguine et la fréquence cardiaque. Le temps de conduction auriculo-ventriculaire, la période réfractaire de l'oreillette et du nœud atrioventriculaire sont prolongés. L'efficacité du salbutamol et de l'isoprénaline sur les bronches n'est pas altérée. En observant une certaine prudence, Tenoretic peut donc être administré aux patients souffrant d'affections obstructives des voies respiratoires. L'aténolol est efficace et bien toléré dans la plupart des groupes ethniques. Les patients de race noire répondent mieux à l'association aténolol et chlortalidone qu'à l'aténolol en monothérapie.

Etant donné leur effet inotrope négatif, les bêta-bloquants ne doivent pas être utilisés en cas d'insuffisance cardiaque non compensée. Il est peu vraisemblable que le S(-)-aténolol offre des propriétés autres que celles du racémate et exerce ainsi d'autres effets thérapeutiques. La chlortalidone, qui est un diurétique, diminue la pression sanguine et augmente l'excrétion rénale du sel et de l'eau. La réabsorption de Na+ et de Cl- est surtout inhibée dans la partie proximale du tubule rénal distal.

Pharmacodynamique

Voir aussi sous «Méchanisme d'action».

Efficacité clinique

Voir aussi sous «Méchanisme d'action».

Pharmacocinétique

Absorption

Aténolol

L'aténolol est une substance hydrophile; le taux de résorption est d'environ 50% et la concentration sanguine maximale est atteinte au bout d'environ 3 heures. L'aténolol est efficace à partir d'une concentration sanguine de 0,05 µg/ml.

Chlortalidone

Le taux de résorption de la chlortalidone est d'environ 60% et la concentration sanguine maximale est atteinte au bout d'environ 12 heures.

Distribution

Aténolol

Le volume de distribution est d'environ 0,7 l/kg et la concentration cérébrale moyenne représente 1/7 de la concentration plasmatique. Le taux de liaison aux protéines est d'environ 3%; l'aténolol franchit librement le placenta et ses concentrations dans le lait maternel sont environ 3 fois supérieures aux concentrations sanguines.

Chlortalidone

La chlortalidone se fixe à hauteur de plus de 98% à l'anhydrase carbonique des érythrocytes. La fraction restante, de son côté, est liée aux protéines plasmatiques à hauteur d'environ 75%. Dans le sang du cordon et le lait, les concentrations sont plus faibles que dans le sang.

Métabolisme

Aténolol

L'aténolol est métabolisé à hauteur d'environ 10%.

Chlortalidone

Fraction extra-rénale de la dose (Q0) 0,5.

Élimination

Aténolol

Fraction extra-rénale de la dose (Q0) 0,12; l'aténolol est bien dialysable. La demi-vie d'élimination moyenne est de 6-9 heures.

Chlortalidone

La demi-vie d'élimination moyenne est de 50 heures. En cas d'insuffisance rénale, ajuster la dose d'entretien suivant la fonction rénale. Si le taux sérique de créatinine dépasse 1,5 mg/dl (130 µmol/l), la chlortalidone n'est pratiquement plus efficace.

L'utilisation simultanée d'aténolol et de chlortalidone ne modifie que légèrement la pharmacocinétique de chacun de ces deux principes actifs.

Données précliniques

Mutagénicité/Carcinogénicité

Aténolol

L'aténolol n'a pas fait l'objet d'études de mutagénicité menées selon des protocoles modernes. Les tests effectués à ce jour in vitro et in vivo ont donné des résultats clairement négatifs. Des études de longue durée menées chez le rat et la souris n'ont révélé aucun indice d'oncogénicité de l'aténolol.

Chlortalidone

In vitro, la chlortalidone induit des mutations chromosomiques dans les cellules de mammifères. Des expériences menées in vivo chez la souris n'ont pas montré d'effet de ce type dans la moelle osseuse et dans les hépatocytes. La signification des effets constatés in vitro n'est pas bien élucidée. Il n'existe pas d'études de longue durée menées chez l'animal pour évaluer le potentiel oncogène de la chlortalidone.

Toxicité sur la reproduction

Aténolol

Le potentiel embryotoxique de l'aténolol a été étudié dans deux espèces animales (rat, lapin). Chez le rat, on a observé des résorptions embryonnaires à la dose de 200 mg/kg, une dose qui se situait en deçà de la fourchette des doses toxiques maternelles. Aucune malformation n'a été observée. Aucun effet néfaste sur la fertilité n'a été constaté.

Association aténolol/chlortalidone

Les études menées chez le rat et le lapin pour évaluer la toxicité sur la reproduction n'ont montré aucun indice évocateur d'un potentiel tératogène de l'association d'aténolol et de chlortalidone. Chez le lapin, des effets embryolétaux ont été observés à partir d'une dose de 8 mg/kilo/jour d'aténolol plus 2 mg/kilo/jour de chlortalidone.

Remarques particulières

Stabilité

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques particulières concernant le stockage

Conserver à température ambiante (15-25 °C), dans l'emballage original, à l'abri de l'humidité et de la lumière et hors de portée des enfants.

Numéro d’autorisation

42204 (Swissmedic).

Présentation

Tenoretic: 14 et 98 comprimés pelliculés (avec sillon de sécabilité) [B]

Tenoretic mite: 28 et 98 comprimés pelliculés (avec sillon de sécabilité) [B]

Titulaire de l’autorisation

AstraZeneca AG, 6340 Baar.

Mise à jour de l’information

Juillet 2020.