Information for healthcare professionals Print


Felden®

Pfizer AG

Composition

Principes actifs

Piroxicam.

Excipients

Tab (dispersible): cellulose microcristalline (E 460), hydroxypropylcellulose (E 463), lactose, fumarate de stéaryle sodique.

Comprimé lingual: gélatine, mannitol, aspartame (édulcorant), acide citrique anhydre.

Forme pharmaceutique et quantité de principe actif par unité

1 tab (dispersible) contient 20 mg de piroxicam.

1 comprimé lingual contient 20 mg de piroxicam.

Indications/Possibilités d’emploi

Felden est indiqué dans le traitement des symptômes de la polyarthrite rhumatoïde, de l'arthrose et de la spondylarthrose ankylosante.

En raison de son profil de sécurité, le piroxicam n'est pas un médicament de premier choix parmi les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) indiqués pour ce traitement. La décision de prescrire Felden ne devrait donc être prise qu'après avoir bien pesé le risque global de chaque patient (voir «Posologie/Mode d'emploi», «Contre-indications» et «Mises en garde et précautions»).

Posologie/Mode d’emploi

De manière générale, le piroxicam ne doit être prescrit que par des médecins expérimentés dans le diagnostic et le traitement des patients atteints de maladies rhumatismales inflammatoires ou dégénératives.

Posologie usuelle

Adolescents et adultes

Dose initiale: 20 mg, 1x par jour.

La dose journalière maximale recommandée est de 20 mg.

Chez la plupart des patients, le traitement sera poursuivi à la dose de 20 mg 1x par jour. Un groupe de patients relativement restreint pourra se contenter d'une dose d'entretien de 10 mg/jour.

Pour minimiser les risques d'effets indésirables, on administrera la plus petite dose efficace pendant la durée de traitement la plus courte possible. Le bénéfice et la tolérance du traitement doivent être réévalués dans les 14 jours. Si un traitement au long cours est considéré comme indispensable, ces paramètres devront être à nouveau contrôlés à intervalles réguliers et fréquents.

Le piroxicam a été associé à un risque accru de complications gastro-intestinales (voir aussi: «Mises en garde et précautions»). De ce fait, l'association avec des médicaments gastroprotecteurs (par ex. misoprostol ou inhibiteurs de la pompe à protons) doit être envisagée – en particulier chez les patients âgés.

Mode d'emploi correct

Les tabs de Felden peuvent être avalés tels quels avec un peu de liquide ou après dissolution dans au moins 50 ml d'eau (½ verre).

Les tabs de Felden comportent une rainure de fragmentation centrale pour permettre de les partager en deux.

Felden lingual, comprimés linguaux – instructions pour extraire les comprimés linguaux du blister

Avant de retirer un comprimé du blister, s'assurer que les mains sont bien sèches. Ne pas pousser le comprimé à travers la feuille de protection.

1.Relever le bord de la feuille de protection.

2.Retirer cette feuille de protection.

3.Pousser doucement sur le fond de l'alvéole pour pouvoir saisir avec précaution le comprimé lingual de Felden.

4.Placer le comprimé sur la langue.

Les comprimés linguaux de Felden doivent être pris avec ou juste après un repas. Avaler les comprimés linguaux avec un peu d'eau ou les laisser fondre complètement sur la langue et les avaler ensuite avec la salive. Les comprimés linguaux de Felden fondent presque instantanément dans la bouche en présence d'eau ou de salive.

Association de plusieurs formes d'administration

En cas d'association de plusieurs formes de Felden (tabs, comprimés linguaux), la dose quotidienne totale ne doit pas dépasser la dose maximale recommandée.

Instructions posologiques particulières

Enfants

L'utilisation du piroxicam chez les enfants n'est pas recommandée.

Contre-indications

·Hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients selon la rubrique «Composition».

·Anamnèse de bronchospasme, d'urticaire ou de symptômes semblables à une manifestation allergique après prise d'acide acétylsalicylique ou d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens.

·Troisième trimestre de la grossesse et allaitement, voir «Grossesse, Allaitement».

·Ulcères gastriques et/ou duodénaux actifs ou anciens ou saignements gastro-intestinaux.

·Maladies intestinales inflammatoires (par ex. maladie de Crohn, colite ulcéreuse).

·Troubles sévères de la fonction hépatique (cirrhose hépatique et ascite).

·Insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine <30 ml/min).

·Insuffisance cardiaque sévère (NYHA III-IV).

·Traitement de douleurs post-opératoires après un pontage coronarien (ou après utilisation d'une machine cœur-poumons).

Mises en garde et précautions

Effets gastro-intestinaux

Des perforations, des ulcères ou des saignements gastro-intestinaux peuvent survenir chez des patients traités avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), sélectifs de la COX-2 ou non. Ces effets indésirables peuvent survenir à tout moment, sans signes annonciateurs ni antécédents connus. Pour réduire ce risque, il convient donc d'administrer la dose efficace la plus faible, pendant une durée de traitement aussi courte que possible.

Une exposition aux AINS tant à court qu'à long terme augmente le risque d'événements gastro-intestinaux sévères. Les résultats d'études d'observation semblent indiquer que le piroxicam serait associé à un risque plus important de toxicité gastro-intestinale sévère en comparaison d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens.

De ce fait, les patients consommant de l'alcool ou les patients présentant des facteurs significatifs de risque d'événements gastro-intestinaux ne devraient être traités par le piroxicam qu'après une évaluation rigoureuse. L'utilisation de doses journalières supérieures à 20 mg accroît le risque d'effets indésirables gastro-intestinaux.

Le risque de complications gastro-intestinales graves augmente avec l'âge: au-delà de 70 ans, il existe un risque élevé de complications; l'administration à des patients de plus de 80 ans est même déconseillée.

La prise concomitante de piroxicam et d'autres AINS administrés par voie systémique (y compris des inhibiteurs de la COX-2), d'anticoagulants administrés par voie orale, de corticostéroïdes, d'inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) (voir «Interactions»), ou d'antiagrégants plaquettaires tels que l'acide acétylsalicylique à faible dose doit être évitée en raison du risque élevé d'effets indésirables gastro-intestinaux.

Comme avec les autres AINS, il convient d'envisager chez ces patients à risque l'association d'un gastroprotecteur (par ex. misoprostol ou inhibiteur de la pompe à protons).

Tout au long d'un traitement par le piroxicam, les patients et les médecins doivent être constamment attentifs à d'éventuels signes d'ulcère et/ou d'hémorragie GI: les patients doivent être avisés de signaler tout symptôme abdominal nouveau ou inhabituel.

En cas de suspicion de complications gastro-intestinales, il faut interrompre immédiatement Felden et envisager des investigations cliniques ou un traitement.

Effets cardiovasculaires

Des études contrôlées contre placebo ont mis en évidence pour certains inhibiteurs sélectifs de la COX-2 une augmentation du risque de complications cardiovasculaires et cérébrovasculaires thrombotiques. On ignore pour l'heure si ce risque est en corrélation directe avec la sélectivité COX-1/COX-2 des AINS. Il est possible qu'il existe un risque similaire avec tous les AINS. Étant donné qu'aucune donnée issue d'études cliniques comparables n'est actuellement disponible pour le piroxicam à la posologie maximale et dans le cadre d'un traitement à long terme, une augmentation analogue du risque ne peut être exclue. Par conséquent, jusqu'à ce que de telles données soient disponibles, le piroxicam ne doit être administré qu'après évaluation minutieuse du rapport bénéfice/risque en cas de cardiopathie coronarienne cliniquement avérée, de maladies cérébrovasculaires, d'artériopathies obstructives périphériques ou aux patients présentant d'importants facteurs de risques cardiovasculaires (par ex. hypertension, hyperlipidémie, diabète sucré, tabagisme). Tenant compte de ce risque, il convient d'administrer la dose efficace la plus faible, pendant une durée de traitement aussi courte que possible.

L'augmentation relative du risque d'accidents cardiovasculaires (CV) semble être similaire chez les patients présentant ou non des maladies et/ou des facteurs de risque CV. En revanche, en ce qui concerne l'incidence absolue, le risque pourrait être accru pour les patients présentant des maladies et/ou des facteurs de risque CV en raison de la fréquence de base augmentée chez ces patients.

Effets rénaux

Les effets rénaux des AINS incluent la rétention hydrique avec œdèmes et/ou hypertension artérielle. Chez les patients présentant des troubles de la fonction cardiaque et d'autres états qui les prédisposent à la rétention hydrique, le piroxicam ne devrait donc être utilisé qu'avec prudence. La prudence est également de rigueur chez les patients qui prennent simultanément des diurétiques ou des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ECA) et en cas de risque accru d'hypovolémie.

Dans de rares cas, les AINS peuvent provoquer une néphrite interstitielle, une glomérulite, une nécrose papillaire et un syndrome néphrotique. Les AINS inhibent la synthèse des prostaglandines rénales, qui participent au maintien de la perfusion rénale chez les patients présentant un flux sanguin rénal et un volume circulant total diminués. Chez ces patients, l'administration d'un AINS peut déclencher une insuffisance rénale manifeste, généralement réversible jusqu'à un retour à l'état initial après l'interruption du traitement. Les patients présentant une insuffisance cardiaque, une insuffisance hépatique, un syndrome néphrotique ou une affection rénale manifeste sont particulièrement à risque de développer de telles réactions. Ces patients doivent être soigneusement surveillés pendant tout le traitement par des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Effets hépatiques

Le piroxicam peut induire un ictère et une hépatite d'issue fatale. Bien que de telles réactions soient rares, il faut interrompre le traitement par Felden en cas de persistance ou d'aggravation de paramètres pathologiques de la fonction hépatique, en cas de développement de symptômes indiquant une affection hépatique, ou en cas de survenue de manifestations systémiques (par ex. éosinophilie, rash, etc.).

Réactions cutanées sévères

De très rares cas de réactions cutanées sévères ont été rapportés en relation avec la prise d'AINS, y compris de piroxicam. Il s'agissait notamment du syndrome DRESS (Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms), de la dermatite exfoliative, du syndrome de Stevens-Johnson et de la nécrolyse épidermique toxique (syndrome de Lyell), lesquels ont parfois connu une issue fatale. Les résultats des études d'observation suggèrent que le piroxicam pourrait être associé à un risque plus important de réactions cutanées graves que les AINS non dérivés de l'oxicam. Le risque de présenter de tels événements semble prédominer en début de traitement: dans la majorité des cas, ces effets indésirables sont survenus au cours du premier mois de traitement. Le piroxicam doit être interrompu en cas dès l'apparition de rougeurs de la peau (rash), de lésions des muqueuses ou de tout autre signe d'hypersensibilité.

Des cas d'exanthème médicamenteux fixe ont été rapportés sous piroxicam. Les patients présentant des antécédents d'exanthème médicamenteux fixe dû au piroxicam ne doivent pas recevoir un nouveau traitement par piroxicam. Une réaction croisée avec d'autres oxicams est possible, voir «Effets indésirables».

Autres mises en garde et précautions

Compte tenu de réactions oculaires indésirables observées lors de traitements par des AINS, les patients qui présentent des troubles visuels pendant le traitement par Felden doivent faire l'objet d'un examen ophtalmologique.

Comme les autres AINS, Felden inhibe l'agrégation plaquettaire et prolonge ainsi le temps de saignement; il faudra tenir compte de ce fait lors de la détermination du temps de saignement.

Le piroxicam doit être utilisé avec prudence chez les patients présentant un diagnostic ou une suspicion de métabolisme lent du CYP2C9 (sur la base d'antécédents ou d'expériences avec d'autres substrats du CYP2C9): en raison d'une clairance métabolique réduite, une élévation massive du taux plasmatique peut survenir chez ces patients (voir «Pharmacocinétique, métabolisme»).

Patients présentant une phénylcétonurie: en raison de leur teneur en aspartame, les comprimés linguaux de Felden contiennent 0.140 mg de phénylalanine par dose de 20 mg.

Interactions

Anticoagulants

La prise concomitante d'AINS, y compris le piroxicam, et d'anticoagulants administrés par voie orale augmente le risque d'hémorragies GI et non GI, et doit s'effectuer avec prudence. Ceci s'applique aussi pour les anticoagulants de type warfarine ainsi que pour les anticoagulants plus récents tels que l'apixaban, le dabigatran et le rivaroxaban. En cas de traitement concomitant par Felden et anticoagulants oraux, il faut donc surveiller l'anticoagulation.

Acide acétylsalicylique, AINS

Il convient, comme pour les autres AINS, d'éviter l'utilisation simultanée de piroxicam et d'acide acétylsalicylique ou d'autres AINS, y compris d'autres préparations contenant du piroxicam. Les données actuelles ne démontrent pas de manière suffisante que ce type de combinaisons est plus efficace que la monothérapie. De plus, ces associations augmentent les risques d'effets indésirables.

Les études chez l'homme ont montré que l'administration simultanée de Felden et d'acide acétylsalicylique abaisse les taux plasmatiques du piroxicam à des valeurs correspondant à environ 80% de la norme.

Antiacides

L'administration simultanée d'antiacides n'a eu aucun effet sur les taux plasmatiques de piroxicam.

Antihypertenseurs, y compris diurétiques, inhibiteurs de l'ECA, antagonistes de l'angiotensine II et bétabloquants

Les AINS peuvent diminuer l'efficacité des diurétiques et d'autres antihypertenseurs. Chez les patients atteints une fonction rénale limitée (par ex. patients déshydratés ou patients âgés avec diminution de la fonction rénale), la prise simultanée d'inhibiteurs de la cyclo-oxygénase et d'inhibiteurs de l'ECA ou d'antagonistes de l'angiotensine II ou de diurétiques peut aggraver la fonction rénale. Il existe même un risque d'insuffisance rénale aiguë toutefois généralement réversible.

Il convient de considérer la possibilité de telles interactions chez les patients prenant du piroxicam en association avec ces antihypertenseurs. La prudence est donc de rigueur, surtout chez les patients âgés, lors de l'administration simultanée de ces principes actifs. Les patients doivent être suffisamment hydratés et la fonction rénale doit être régulièrement surveillée, aussi bien au début qu'en cours de traitement.

Glucosides cardiotoniques (digoxine et digitoxine)

Les AINS peuvent aggraver une insuffisance cardiaque, abaisser le débit de filtration glomérulaire (DFG) et faire augmenter la glycémie. L'administration simultanée de Felden et de digoxine ou de digitoxine n'a pas influencé les taux plasmatiques de ces différentes substances.

Lithium et autres substances liées aux protéines

Comme Felden est fortement lié aux protéines plasmatiques, on peut admettre que Felden déplace les autres médicaments de leurs liaisons aux protéines. Les patients prenant d'autres médicaments fortement liés aux protéines doivent donc être étroitement surveillés pour pouvoir procéder, le cas échéant, aux adaptations des doses requises.

Certaines observations indiquent que les AINS, y compris le piroxicam, augmentent les taux plasmatiques du lithium à l'état d'équilibre (steady state). Il est dès lors conseillé de surveiller ces taux plasmatiques chaque fois que l'on commence, que l'on adapte les doses ou que l'on arrête un traitement par Felden.

Cimétidine

Deux études ont montré que la résorption du piroxicam est légèrement augmentée après la prise de cimétidine. Aucun changement significatif n'a en revanche été observé au niveau des paramètres de l'élimination.

La cimétidine a augmenté l'aire sous la courbe concentration-temps (AUC0-120h) du piroxicam. La cimétidine augmente la Cmax du piroxicam d'environ 13-15%. Les constantes d'élimination et la demi-vie ne sont pas modifiées de manière significative. La petite augmentation significative de la résorption est probablement cliniquement non pertinente.

Cholestyramine

Il a été démontré que la cholestyramine augmente la clairance orale et diminue la demi-vie d'élimination du piroxicam. Pour minimiser les interactions, le piroxicam sera administré en respectant un intervalle d'au moins 2 h avant ou 6 h après la prise de cholestyramine.

Ciclosporine

Augmentation du risque de néphrotoxicité.

Corticostéroïdes

Risque accru d'ulcères et d'hémorragies gastro-intestinales.

Méthotrexate

Diminution de l'élimination du méthotrexate.

Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS)

Augmentation du risque d'hémorragies gastro-intestinales.

Tacrolimus

L'administration simultanée d'AINS et de tacrolimus implique une possible augmentation du risque de néphrotoxicité.

Grossesse, allaitement

Grossesse

L'inhibition de la synthèse de la prostaglandine peut avoir une incidence négative sur la grossesse ainsi que sur le développement embryo-fœtal. Selon certaines données tirées d'études épidémiologiques, l'administration d'inhibiteurs de la synthèse de la prostaglandine au début de la grossesse accroît en effet le risque de fausses couches, de malformations cardiaques et de gastroschisis. On présume que ce risque est proportionnel à la dose administrée et à la durée du traitement.

Chez les animaux, il est prouvé que l'administration d'inhibiteurs de la synthèse de la prostaglandine entraîne une augmentation des pertes pré- et post-implantatoires ainsi que de la létalité embryo-fœtale. En outre, une incidence accrue de différentes malformations, y compris cardiovasculaires, a été observée chez les animaux qui avaient reçu un inhibiteur de la synthèse de la prostaglandine pendant la phase de l'organogenèse.

Pendant les premier et deuxième trimestres de la grossesse, le piroxicam ne doit être administré qu'en cas de nécessité absolue. Si du piroxicam est donné à une femme qui envisage une grossesse ou qui en est au premier ou au deuxième trimestre de sa grossesse, la dose doit être aussi faible et la durée du traitement aussi courte que possible.

Le piroxicam est contre-indiqué pendant le troisième trimestre de la grossesse.

Tous les inhibiteurs de la synthèse de la prostaglandine peuvent:

·exposer le fœtus aux risques suivants:

·toxicité cardio-pulmonaire (avec fermeture prématurée du canal artériel et hypertension pulmonaire);

·atteintes rénales allant jusqu'à l'insuffisance rénale et l'oligohydramniose;

·exposer la mère et l'enfant aux risques suivants:

·allongement potentiel de la durée des saignements, un effet antiagrégant plaquettaire pouvant survenir même après administration de doses très faibles;

·inhibition des contractions utérines retardant ou allongeant l'accouchement.

Allaitement

Les AINS passent dans le lait maternel. Par mesure de prudence, les femmes qui allaitent ne doivent pas prendre de piroxicam. Si ce traitement est absolument indispensable, on fera passer le nourrisson à une alimentation au biberon.

Fertilité

L'utilisation de piroxicam peut avoir un impact négatif sur la fertilité féminine et n'est dès lors pas recommandée aux femmes qui envisagent une grossesse. L'arrêt des traitements à base de piroxicam doit également être envisagé chez les femmes qui ne parviennent pas à débuter une grossesse ou qui subissent des tests de fertilité.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Aucune étude correspondante n'a été effectuée. En raison d'éventuels effets indésirables tels qu'un endormissement et une somnolence, la prudence est de rigueur.

Effets indésirables

Les effets indésirables suivants sont classés par classes d'organe et par fréquence selon la convention suivante: «très fréquents» (≥1/10); «fréquents» (≥1/100 à <1/10); «occasionnels» (≥1/1'000 à <1/100); «rares» (≥1/10'000 à <1/1'000); «très rares» (<1/10'000); «fréquence inconnue» (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Affections hématologiques et du système lymphatique

Occasionnels: baisse des valeurs de l'hémoglobine et de l'hématocrite (sans signes de saignements gastro-intestinaux), anémies, thrombopénies, leucopénie, éosinophilie.

Rares: anémies aplasique et hémolytique, saignement de nez.

Affections du système immunitaire

Occasionnels: réactions d'hypersensibilité cutanée (habituellement des exanthèmes ou un prurit), purpura non thrombocytopénique (Henoch-Schönlein).

Très rares: réactions d'hypersensibilité sous forme d'anaphylaxie, de bronchospasme, d'urticaire/angioœdème, de vascularite et de maladie sérique.

Fréquence inconnue: titre d'ANA positif (anticorps antinucléaires).

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Occasionnels: hypoglycémie, hyperglycémie.

Très rares: prise ou perte de poids.

Affections psychiatriques

Fréquents: dépression, rêves inhabituels, hallucinations, insomnies, confusion, modifications de l'humeur, nervosité.

Affections du système nerveux

Fréquents: endormissement, céphalées, somnolence, paresthésies, vertiges.

Rares: méningite aseptique.

Affections oculaires

Occasionnels: gonflement ou irritation des yeux, vision floue.

Affections de l'oreille et du labyrinthe

Occasionnels: acouphène.

Fréquence inconnue: perte auditive.

Affections cardiaques et vasculaires

Occasionnels: œdèmes (en particulier malléolaires).

Rares: palpitations.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Rares: dyspnée.

Affections gastro-intestinales

Très fréquents: troubles gastro-intestinaux (11.9%) tels que stomatite, anorexie, douleurs épigastriques, gastrite, nausée, vomissements, constipation, gêne abdominale, flatulences, diarrhée, douleurs abdominales, troubles digestifs.

Occasionnels: hémorragies gastro-intestinales (hématémèse et méléna inclus), ulcère, perforations.

Les examens objectifs de la muqueuse gastrique (gastroscopie) et de la perte de sang intestinal ont indiqué que 20 mg de Felden par jour, en une ou plusieurs prises, irritent considérablement moins le tractus gastro-intestinal que l'acide acétylsalicylique.

L'administration prolongée de 30 mg de Felden par jour ou plus augmente le risque d'effets indésirables au niveau du tractus gastro-intestinal.

Rares: pancréatite.

Affections hépatobiliaires

Fréquents: élévation des transaminases sériques.

Rares: ictère, hépatite (dans des cas isolés avec issue fatale).

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Occasionnels: réactions photoallergiques.

Rares: onycholyse, alopécie, dermatite exfoliative, syndrome DRESS (Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms), érythème polymorphe, syndrome de Stevens-Johnson ou syndrome de Lyell, réactions cutanées vésico-bulleuses.

Fréquence inconnue: exanthème médicamenteux fixe.

Affections du rein et des voies urinaires

Fréquents: augmentation réversible de l'urée sanguine et de la créatinine.

Occasionnels: rétention liquidienne.

Rares: syndrome néphrotique, glomérulonéphrite, néphrite interstitielle, insuffisance rénale.

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Très rares: malaise.

L'annonce d'effets secondaires présumés après l'autorisation est d'une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave via le portail d'annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

Surdosage

En cas de surdosage de Felden, la mise en œuvre de mesures de soutien et symptomatiques est indiquée. Des études montrent que l'administration de charbon activé diminue l'absorption du piroxicam, et donc également la quantité totale de médicament disponible.

Bien qu'aucune étude n'existe sur ce point, l'utilité de l'hémodialyse pour accélérer l'élimination est vraisemblablement nulle, car le piroxicam est fortement lié aux protéines plasmatiques.

Propriétés/Effets

Code ATC

M01AC01

Mécanisme d'action

Le piroxicam est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) puissant, doté d'un effet analgésique et antipyrétique. Les essais sur l'animal ont montré que Felden inhibe les œdèmes, les érythèmes, la prolifération tissulaire, la fièvre et les douleurs. Felden exerce son action indépendamment de la cause de l'inflammation. Son mécanisme d'action n'est pas complètement élucidé, mais des études in vitro et in vivo indépendantes les unes des autres démontrent que Felden intervient à différents niveaux des processus immunologiques et inflammatoires:

·inhibition de la synthèse des prostanoïdes, y compris des prostaglandines, par inhibition réversible de la cyclo-oxygénase;

·inhibition de l'agrégation des neutrophiles;

·inhibition de la migration des neutrophiles polynucléaires et des monocytes vers le foyer de l'inflammation.

Les résultats d'études expérimentales in vitro indiquent les effets suivants:

·inhibition de la libération d'enzymes lysosomiales par les leucocytes stimulés;

·inhibition de la formation d'anions superoxydes par les neutrophiles;

·diminution de la production du facteur rhumatoïde – au niveau systémique comme dans le liquide synovial – chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde séropositive.

Il a été prouvé que l'action de Felden n'est pas due à une stimulation de l'axe hypophyso-surrénalien. Aucun effet négatif sur le métabolisme du cartilage n'a été constaté au cours d'études in vitro.

L'effet analgésique de Felden lors de douleurs d'origines diverses (post-traumatiques, post-épisiotomie, post-opératoires) a été démontré dans des études cliniques. L'effet analgésique se manifeste rapidement.

Pharmacodynamique

Voir «Mécanisme d'action».

Efficacité clinique

Aucune donnée.

Pharmacocinétique

Absorption

Le piroxicam est complètement résorbé après administration orale. Si l'administration orale se fait au cours d'un repas, la vitesse de résorption est certes légèrement réduite, mais la quantité résorbée reste inchangée.

Une seule prise quotidienne assure des concentrations plasmatiques stables pendant toute la journée. L'administration continue de Felden à raison de 20 mg/jour pendant une année produit des concentrations plasmatiques à peu près équivalentes à celles observées après l'atteinte de l'état d'équilibre (= 3-8 µg/ml).

Le piroxicam est absorbé un peu plus rapidement après administration par voie linguale qu'après administration par voie orale (gélules). Néanmoins, la biodisponibilité de la substance active (AUC) est du même ordre pour les deux formes galéniques.

Après l'administration de 10 mg ou 20 mg de Felden, les concentrations plasmatiques de piroxicam sont proportionnelles à la dose administrée. Le pic plasmatique est normalement atteint 3 à 5 h après la prise du médicament.

Les concentrations plasmatiques maximales de piroxicam se situent entre 1.5 et 2 µg/ml après une prise unique de 20 mg de Felden. Après la prise répétée de 20 mg par jour, l'état d'équilibre se situant entre 3 et 8 µg/ml est atteint en l'espace de 7 à 12 jours chez la plupart des patients.

Lors d'un traitement initial de saturation par 40 mg de Felden par jour pendant deux jours, suivie d'un traitement par 20 mg de Felden une fois par jour les jours suivants, des concentrations élevées (76% environ de la concentration à l'état d'équilibre) sont déjà atteintes peu après l'administration de la seconde dose. Les concentrations plasmatiques à l'état d'équilibre, l'AUC (aire sous la courbe concentration/temps) et la demi-vie d'élimination sont à peu près similaires à celles observées lors d'un traitement par Felden à raison de 20 mg par jour.

Une étude pharmacocinétique comparant l'administration répétée de Felden sous forme de comprimé lingual d'une part, et sous forme orale (gélules) d'autre part, a montré qu'après l'administration de 20 mg de piroxicam une fois par jour pendant 14 jours, les AUC du piroxicam de la forme orale (gélules) et du comprimé lingual de Felden étaient pratiquement identiques. Aucune différence significative n'a été constatée entre les valeurs moyennes des Cmax, Cmin, t½ et tmax à l'état d'équilibre. Cette étude permet de conclure que les comprimés linguaux et la forme orale (gélules) de Felden sont bio-équivalents à la posologie de 20 mg une fois par jour. Des études portant sur une dose unique de 20 mg de piroxicam ont également démontré une bio-équivalence lorsque les comprimés linguaux de Felden étaient pris avec ou sans eau.

Distribution

La liaison aux protéines plasmatiques est de 99%.

Le piroxicam passe dans le lait maternel.

Métabolisme

Le piroxicam est largement métabolisé. Le métabolisme du piroxicam s'effectuant principalement par le cytochrome P450tb (CYP2C9), des interactions avec d'autres produits métabolisés par la même enzyme peuvent survenir (par ex. les anticoagulants oraux).

L'hydroxylation du noyau pyridine de la chaîne latérale du piroxicam suivie de la conjugaison à l'acide glucuronique puis l'élimination dans les urines constitue une voie de dégradation majeure.

L'activité du CYP2C9 est réduite chez les personnes porteuses d'un polymorphisme génétique, tels que le polymorphisme CYP2C9*2 ou CYP2C9*3. Des informations limitées issues de deux publications ont montré qu'après administration orale d'une dose unique à des personnes de génotype hétérozygote CYP2C9*1/*2 (n=9), de génotype hétérozygote CYP2C9*1/*3 (n=9) et de génotype homozygote CYP2C9*3/*3 (n=1), le taux systémique de piroxicam était respectivement 1.7, 1.7 et 5.3 fois plus élevé que celui des personnes de génotype de métabolisation du CYP2C9*1/*1 normal (n=17). Les demi-vies moyennes d'élimination du piroxicam pour les génotypes CYP2C9*1/*2 (n=9) et CYP2C9*3/*3 (n=1) étaient respectivement 1.7 et 8.8 fois plus longues que chez les individus CYP2C9*1/*1.

Le génotype homozygote *3/*3 apparait probablement dans les différents groupes ethniques à une fréquence de 0-5.7%.

Élimination

La demi-vie plasmatique du piroxicam est en moyenne de 50 h (intervalle de 30 à 86 h, mais des valeurs inférieures ou supérieures ont également été mesurées). Moins de 5% de la dose journalière sont éliminés sous forme inchangée dans les urines et les selles.

Données précliniques

Mutagénicité

Des études in vitro et in vivo n'ont mis en évidence aucun signe indiquant un effet mutagène.

Carcinogénicité

Des études sur le potentiel tumorigène conduites sur le rat et la souris n'ont pas mis en évidence d'effet cancérigène.

Toxicité sur la reproduction

Des études de toxicité sur l'embryon ont été menées sur deux espèces animales à des posologies allant jusqu'à 10 mg/kg (rat) et 70 mg/kg (lapin). Aucun signe d'effet tératogène ou embryotoxique quelconque n'a été observé jusqu'au domaine posologique toxique pour la mère. Le piroxicam a prolongé la durée de la gestation et la durée de la mise bas. Aucun effet délétère sur la fertilité n'a été observé.

Remarques particulières

Stabilité

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques particulières concernant le stockage

Conserver à température ambiante (15-25 °C) et hors de portée des enfants.

Numéro d’autorisation

45452, 52064 (Swissmedic).

Présentation

Tabs à 20 mg (dispersibles): boîte de 30 comprimés. [B]

Comprimés linguaux à 20 mg: boîtes de 10 et 30 comprimés linguaux. [B]

Titulaire de l’autorisation

Pfizer AG, Zürich.

Mise à jour de l’information

Mars 2022.

LLD V012