Information for healthcare professionals Print


Olbetam®

Pfizer AG

Composition

Principes actifs

Acipimoxum.

Excipients

Amylum pregelificatum, magnesii stearas, silica colloidalis, natrii laurilsulfas (corresp. 0.05 mg natrium), gelatina, ferrum oxydatum rubrum, ferrum oxydatum flavum, titanii dioxidum.

Forme pharmaceutique et quantité de principe actif par unité

Gélule.

1 gélule contient 250 mg d'acipimox.

Indications/Possibilités d’emploi

Olbetam est indiqué pour le traitement des hyperlipoprotéinémies de type IIa, IIb, III, IV et V selon la classification de Fredrickson.

Un traitement médicamenteux est préconisé:

·en cas de troubles primaires sévères du métabolisme lipidique (hypertriglycéridémies, hypercholestérolémie et formes combinées) qui ne peuvent pas être corrigés suffisamment par une modification des habitudes alimentaires ou de vie (par ex. activité physique);

·en cas de troubles secondaires sévères du métabolisme lipidique qui persistent malgré un traitement conséquent de la maladie causale (par ex. diabète sucré).

Olbetam est indiqué en traitement complémentaire chez les patients présentant une hypercholestérolémie et une dyslipidémie mixte, qui ont réagi de manière insuffisante aux autres médicaments tels que les statines ou les fibrates.

Aucune réduction de la morbidité et de la mortalité cardiaques n'a été démontrée lors du traitement de l'hyperlipoprotéinémie par acipimox.

Posologie/Mode d’emploi

Posologie usuelle

La posologie doit être adaptée au degré de gravité de l'hyperlipidémie existante.

Une posologie de 2×1 gélule/jour d'Olbetam est recommandée pour le traitement des hyperlipoprotéinémies de type IV, et de 3×1 gélule/jour d'Olbetam pour les hyperlipoprotéinémies de type II, III et V.

Durée du traitement

Le traitement des hyperlipidémies implique une prise médicamenteuse au long cours. Comme pour tout traitement à long terme, un contrôle permanent et une évaluation continue de l'effet du médicament sont nécessaires. Si l'effet d'Olbetam est insuffisant, la préparation ne doit plus être administrée. Le taux de graisses dans le sang doit être contrôlé de façon répétée et régulière. Les éventuels effets indésirables doivent également être pris en compte et la nécessité de poursuivre le traitement doit être vérifiée.

Instructions posologiques particulières

Patients présentant des troubles de la fonction rénale

En cas d'insuffisance rénale, la posologie doit être adaptée en fonction de la clairance de la créatinine: pour les valeurs comprises entre 40 et 60 ml/min: 1 gélule d'Olbetam/jour; pour des valeurs entre 30 et 40 ml/min: 1 gélule d'Olbetam tous les deux jours.

Enfants et adolescents

La sécurité et l'efficacité des gélules d'Olbetam n'ont pas été établies à ce jour chez les enfants et les adolescents.

Mode d'administration

Les gélules d'Olbetam sont à prendre entières avec un peu de liquide, pendant ou après les repas.

Contre-indications

Olbetam est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients conformément à la composition, ainsi que lors d'ulcères gastro-intestinaux et d'une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine <30 ml/min).

Mises en garde et précautions

Il est impératif de respecter les recommandations posologiques pour les patients présentant une insuffisance rénale avérée décrites sous la rubrique «Instructions posologiques particulières».

L'acipimox a une parenté structurale avec l'acide nicotinique. L'administration concomitante d'acide nicotinique et d'une statine (inhibiteur de la 3-hydroxy-3-méthylglutaryl-coenzyme A [HMG-CoA] réductase) augmente le risque de toxicité musculaire. La prudence est de rigueur en cas d'administration concomitante des deux substances. Au cours d'une étude, les cas de myopathie et de rhabdomyolyse ont été plus fréquents chez les patients chinois recevant de l'acide nicotinique et du laropiprant de manière concomitante avec de la simvastatine que chez les patients caucasiens.

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par gélule, c.-à-d. qu'il est essentiellement «sans sodium».

Interactions

Le risque de myopathie et de rhabdomyolyse est accru si l'acide nicotinique est administré en même temps qu'une statine (voir «Mises en garde et précautions»).

Autres interactions

Aucune interaction n'a été observée avec la digoxine, la warfarine et la cholestyramine.

Grossesse, allaitement

Grossesse

Il n'existe pas de données cliniques concernant l'emploi chez la femme enceinte. Par conséquent, l'acipimox ne doit pas être administré pendant la grossesse, sauf en cas de nécessité absolue.

Allaitement

On ignore si l'acipimox passe dans le lait maternel. Par conséquent, la préparation est déconseillée pendant l'allaitement.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Aucune étude correspondante n'a été effectuée. En raison des effets indésirables possibles, Olbetam peut avoir une influence sur l'aptitude à la conduite ou l'utilisation de machines (voir «Effets indésirables»).

Effets indésirables

Les effets indésirables médicalement significatifs issus des études cliniques et signalés après la commercialisation sont énumérés ci-dessous par classes de systèmes d'organes (MedDRA) et par fréquence selon les données de fréquences suivantes: «occasionnels» (≥1/1000 à <1/100), «rares» (≥1/10'000 à <1/1000), «très rares» (<1/10'000).

Affections du système immunitaire

Rares: réactions anaphylactoïdes, réactions d'hypersensibilité.

Affections du système nerveux

Occasionnels: céphalées.

Affections vasculaires

Occasionnels: flush.

Rares: vasodilatation.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Rares: bronchospasme, détresse respiratoire asthmatiforme.

Affections gastro-intestinales

Occasionnels: troubles digestifs, douleurs épigastriques, nausées, diarrhées.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Occasionnels: démangeaisons, rash, rougeurs.

Rares: urticaire, angioœdème.

Les réactions cutanées sont généralement temporaires et ne nécessitent pas l'arrêt du médicament.

Affections musculosquelettiques et du tissu conjonctif

Rares: faiblesse musculaire.

Très rares: myosite, myalgie, arthralgie, myopathie, syndrome de type myasthénique.

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Occasionnels: malaise, sensation de chaleur.

Investigations

Très rares: élévation du taux de CPK.

L'annonce d'effets secondaires présumés après l'autorisation est d'une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave via le portail d'annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

Surdosage

Si des effets toxiques sont observés, il convient de prendre les mesures de soutien adéquates et d'initier un traitement symptomatique.

Traitement

L'hémodialyse est un moyen efficace d'épuration de l'acipimox.

Propriétés/Effets

Code ATC

C10AD06

Mécanisme d'action

Olbetam a un effet hypolipémiant puissant (triglycérides, cholestérol).

Pharmacodynamique

Olbetam inhibe la libération des acides gras libres du tissu graisseux et la lipoprotéine-lipase hépatique. Cela a pour conséquence une diminution du taux des lipoprotéines athérogènes (LDL et VLDL) dans le sang, et donc des triglycérides et du cholestérol. Parallèlement se produit une augmentation du taux des lipoprotéines anti-athérogènes (HDL).

Efficacité clinique

Aucune donnée.

L'efficacité clinique dans la prévention des affections cardiaques n'est pas démontrée.

Pharmacocinétique

Absorption

Après administration orale, Olbetam est entièrement absorbé. La concentration plasmatique maximale est atteinte après environ 2 heures.

Distribution

La substance active, l'acipimox, n'est pas liée aux protéines plasmatiques. En cas d'administration répétée, les paramètres pharmacocinétiques ne sont pas modifiés. Une cumulation peut être exclue étant donné la courte demi-vie d'élimination.

Métabolisme

Il n'existe pas de métabolites. En 24 heures, plus de 90% de la substance active sont éliminés dans l'urine sous forme inchangée.

Élimination

L'élimination plasmatique est biphasique: la première phase, rapide, dure de 8 à 10 heures environ, avec une demi-vie d'élimination d'environ 2 heures. La 2e phase qui suit a une demi-vie d'élimination de 12 à 14 heures.

Cinétique pour certains groupes de patients

Troubles de la fonction rénale

L'acipimox étant éliminé quasi exclusivement par voie rénale, une demi-vie d'élimination plus longue a été observée chez les patients présentant une insuffisance rénale.

Clairance de la créatinine (ml/min)

t½ (h)

60

3.5

30-60

3.5-5.2

10-30

5.2-7.9

5-10

7.9-9.0

 

Données précliniques

Pharmacologie de sécurité

Toxicité aiguë

La DL50 après prise orale se situe entre 2'679 et 3'806 mg d'acipimox/kg PC chez la souris et au-dessus de 4'000 mg/kg PC chez le rat. Chez le chien, aucun effet dû à la substance (vomissements exceptés) n'a été observé même à la dose maximum testée de 1'000 mg/kg PC. Des symptômes similaires ont été observés après administration IV ou IP.

Des valeurs élevées ont été trouvées pour la plage des doses susceptibles d'être utilisées, une mesure de l'index thérapeutique présumé de la substance en clinique humaine. On en conclut que chez l'être humain, des intoxications consécutives à une administration unique d'acipimox ne seraient à craindre qu'à des doses extrêmement élevées. Comme symptômes, il convient de mentionner des réactions non spécifiques, en particulier la sédation, mais des crampes et des lésions de la muqueuse gastrique sont également possibles.

Aucun organe cible d'éventuelles lésions dues au médicament n'a été identifié. Des essais d'administration en aigu n'ont pas mis en évidence de lésions hépatiques telles qu'on les connaît pour d'autres dérivés de la clofibrine.

Toxicité à long terme (ou toxicité en cas d'administration répétée)

Toxicité subaiguë et chronique

La plus faible dose toxique per os se situait vers 400 mg/kg PC chez le rat et le chien.

L'acipimox s'est révélé être une substance dotée d'un index thérapeutique très large, même après administration répétée sur une longue période. L'acipimox ne cause pas de lésions au foie, même à des doses multiples de celles efficaces en médecine humaine. Les essais d'administration aiguë et chronique n'ont fourni aucun indice biochimique ni histologique d'un effet du médicament sur les peroxysomes hépatocytaires.

On peut supposer qu'Olbetam est à ce jour le seul hypolipémiant efficace qui n'exerce pas, sur les cellules hépatiques, des effets négatifs se traduisant par une prolifération des peroxysomes.

Mutagénicité

Aucune des études de mutagénicité existantes n'a donné d'éléments permettant de suspecter que l'acipimox aurait des effets mutagènes.

Carcinogénicité

Les études de carcinogénicité in vivo chez la souris et le rat n'ont pas fait apparaître de propriétés oncogéniques de l'acipimox.

Toxicité sur la reproduction

Jusque dans la plage des doses toxiques pour les animaux géniteurs, l'acipimox n'a montré aucune influence sur la fertilité et la capacité de reproduction.

Les données n'ont suggéré l'existence d'effets embryotoxiques ou tératogènes particuliers de l'acipimox ni chez le rat, ni chez le lapin.

À l'examen du développement périnatal et postnatal chez l'animal, l'hyperpnée et la pilo-érection ont été les seuls effets observés chez les mères exposées à des doses orales égales ou supérieures à 270 mg/kg PC. Le poids des jeunes animaux était légèrement amoindri. Leur développement, y compris la croissance des poils et l'éruption des dents, accusait du retard. Aucune malformation n'est survenue.

Propriétés sensibilisantes

Aucune réaction indiquant que l'acipimox possède des propriétés sensibilisantes n'a été observée dans les investigations toxicologiques.

Remarques particulières

Stabilité

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l'emballage.

Remarques particulières concernant le stockage

Conserver à température ambiante (15-25 °C).

Conserver hors de portée des enfants.

Numéro d’autorisation

47644 (Swissmedic)

Présentation

Olbetam gélules à 250 mg: 90 [B].

Titulaire de l’autorisation

Pfizer AG, Zürich.

Mise à jour de l’information

Octobre 2020

LLD V012