Information for healthcare professionals Print


Ce médicament fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave. Voir la rubrique «Effets indésirables» pour les modalités de déclaration des effets secondaires.

COVID-19 Vaccine Janssen est approuvé pour une durée limitée, voir la rubrique «Propriétés/Effets».

COVID-19 Vaccine Janssen

Janssen-Cilag AG

Vaccin contre la COVID-19 (Ad26.COV2-S [recombinant])

Composition

Principes actifs

Adénovirus humain de sérotype 26* codant pour la glycoprotéine spike du SARS-CoV-2 (Ad26.COV2-S).

* Produit sur la lignée cellulaire PER.C6 TetR et par la technologie de l'ADN recombinant.

Le produit contient des organismes génétiquement modifiés (OGM).

Excipients

2-hydroxypropyl-β-cyclodextrine (HPBCD), acide citrique monohydraté, éthanol, acide chlorhydrique, polysorbate 80, chlorure de sodium, hydroxyde de sodium, citrate trisodique dihydraté, eau pour préparations injectables.

Teneur en sodium par dose de 0,5 ml: 1,91 mg. Chaque dose (0,5 ml) contient environ 2 mg d'éthanol.

Forme pharmaceutique et quantité de principe actif par unité

Suspension injectable (injection). Suspension incolore à légèrement jaune, limpide à très opalescente (pH 6,0-6,4).

Il s'agit d'un flacon multidose contenant 5 doses de 0,5 ml.

Une dose (0,5 ml) contient une quantité non inférieure à 8,92 log10 d'unités infectieuses (U. Inf.).

Indications/Possibilités d’emploi

COVID-19 Vaccine Janssen est indiqué pour l'immunisation active afin de prévenir la COVID-19 causée par le SARS-CoV-2 chez les personnes âgées de 18 ans et plus.

L'utilisation de ce vaccin doit être conforme aux recommandations officielles en matière de vaccination.

Posologie/Mode d’emploi

Posologie usuelle

Personnes âgées de 18 ans et plus

Vaccination de base

COVID-19 Vaccine Janssen est administré en une dose unique de 0,5 ml par injection intramusculaire uniquement.

Vaccination de rappel (dose booster)

Un rappel de 0,5 ml de COVID-19 Vaccine Janssen peut être administré par voie intramusculaire au moins 2 mois après la vaccination de base chez les personnes âgées de 18 ans et plus.

COVID-19 Vaccine Janssen (0,5 ml) peut être administré en tant que rappel hétérologue après la fin de la vaccination de base avec un vaccin contre la COVID-19 à ARNm. L'intervalle entre les administrations correspond à celui d'un rappel du vaccin utilisé pour la vaccination de base (voir aussi «Efficacité clinique»).

Afin d'assurer la traçabilité des médicaments biotechnologiques, il convient de documenter pour chaque traitement le nom commercial et le numéro de lot.

Une carte de traçabilité doit être remise à la personne vaccinée ou à la personne qui assure ses soins. Cette carte doit porter mention du nom du vaccin, du numéro de lot et des éventuels bureaux de déclaration.

COVID-19 Vaccine Janssen ne doit pas être utilisé pour compléter l'immunisation de base d'un autre vaccin contre la COVID-19.

Instructions posologiques particulières

Personnes âgées (65 ans ou plus)

Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les personnes âgées de 65 ans ou plus (voir également «Effets indésirables» et «Propriétés/Effets»).

Enfants et adolescents

La sécurité et l'efficacité de COVID-19 Vaccine Janssen pour les enfants et les adolescents (âgés de moins de 18 ans) n'ont pas encore été démontrées. Aucune donnée n'est disponible.

Mode d'administration

COVID-19 Vaccine Janssen doit exclusivement être administré par injection intramusculaire, de préférence dans le muscle deltoïde du bras.

Ne pas injecter le vaccin par voie intravasculaire, intraveineuse, sous-cutanée ou intradermique.

Le vaccin ne doit pas être mélangé dans la même seringue avec d'autres vaccins ou médicaments.

Avant de prélever une dose de vaccin, faire tourner le flacon multidose en position verticale pendant 10 secondes afin de mélanger soigneusement son contenu. Ne pas secouer.

Pour les précautions à prendre avant l'administration du vaccin, voir «Mises en garde et précautions».

Pour les instructions concernant la manipulation et l'élimination du vaccin, voir «Instructions pour la manipulation et l'administration» (à la fin de l'Information professionnelle).

Contre-indications

·Hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique «Composition» - «Excipients» ou en cas de réaction allergique sévère après une dose d'un autre vaccin à base d'adénovirus.

·Antécédents de syndrome de fuite capillaire (Capillary Leak Syndrome (CLS)).

·Antécédents de syndrome thrombotique thrombocytopénique (STT) confirmé après une vaccination avec un vaccin contre la COVID-19 (voir «Mises en garde et précautions»).

Mises en garde et précautions

Hypersensibilité et anaphylaxie

Des cas d'anaphylaxie ont été rapportés. Il convient de toujours disposer d'un traitement médical approprié et de surveiller le sujet vacciné en cas de survenue d'une réaction anaphylactique suite à l'administration du vaccin. Une surveillance étroite pendant au moins 15 minutes est recommandée après la vaccination.

Troubles de la coagulation

Syndrome thrombotique thrombocytopénique

Une association de thromboses et de thrombocytopénie, dans certains cas, accompagnée de saignements, a été très rarement observée suite à la vaccination par COVID-19 Vaccine Janssen. Cela inclut des cas graves de thromboses veineuses concernant des localisations inhabituelles telles que des thromboses des sinus veineux cérébraux (TSVC), des thromboses veineuses splanchniques ainsi que des thromboses artérielles, concomitantes à une thrombocytopénie. Une issue fatale a été rapportée. Ces cas sont survenus dans les trois premières semaines suivant la vaccination principalement chez des femmes âgées de moins de 60 ans. La thrombose associée à une thrombocytopénie survenant après l'administration de COVID-19 Vaccine Janssen présente une évolution clinique semblable à la thrombopénie induite par l'héparine (TIH).

Les personnes chez lesquelles une TSVC associée à une thrombocytopénie ou une thrombopénie induite par l'héparine (TIH) est déjà survenue ne doivent recevoir COVID-19 Vaccine Janssen que si le bénéfice attendu l'emporte sur les risques potentiels.

Les personnes chez lesquelles une thrombocytopénie est diagnostiquée dans les trois semaines suivant la vaccination par COVID-19 Vaccine Janssen doivent faire l'objet d'une recherche active des signes de thrombose. De la même façon, les personnes qui présentent une thrombose dans les trois semaines suivant la vaccination doivent faire l'objet d'une recherche de thrombocytopénie.

Pour les personnes avec suspicion de thrombose associée à une thrombocytopénie suite à l'administration de COVID-19 Vaccine Janssen, l'utilisation d'héparine peut s'avérer nocive et d'autres traitements peuvent être nécessaires.

Les thromboses associées à une thrombocytopénie nécessitent une prise en charge médicale spécialisée. Les professionnels de santé doivent se référer aux recommandations en vigueur et/ou consulter des spécialistes (p. ex., des hématologues, des spécialistes de la coagulation) pour le diagnostic et le traitement de cette pathologie.

Les personnes ayant présenté un syndrome thrombotique thrombocytopénique après une vaccination par un vaccin contre la COVID-19, ne doivent pas recevoir le COVID-19 Vaccine Janssen (voir «Contre-indications»).

Thrombocytopénie immunitaire

Des cas de thrombocytopénie immunitaire (TPI) avec des taux de plaquettes très faibles (<20 000 par μL) ont été rapportés très rarement suite à la vaccination par COVID-19 Vaccine Janssen, habituellement au cours des quatre premières semaines après avoir reçu COVID-19 Vaccine Janssen. Chez les personnes ayant des antécédents de TPI, le risque de survenue de taux de plaquettes faibles doit être pris en compte avant la vaccination et la surveillance des plaquettes est recommandée après la vaccination.

Les professionnels de santé doivent être attentifs aux signes et symptômes de thromboembolie et/ou de thrombocytopénie. Les personnes vaccinées doivent être informées de consulter immédiatement un médecin si elles développent des symptômes tels qu'un essoufflement, une douleur thoracique, une douleur au niveau des jambes, un gonflement des jambes ou une douleur abdominale persistante après la vaccination. En outre, toute personne présentant des symptômes neurologiques, notamment des maux de tête sévères ou persistants, des convulsions, une altération de l'état mental ou une vision floue après la vaccination, ou présentant des ecchymoses (pétéchies) à distance du site d'injection quelques jours après la vaccination, doit rapidement consulter un médecin.

Syndrome de fuite capillaire

De très rares cas de syndrome de fuite capillaire (SFC) ont été rapportés dans les premiers jours suivant la vaccination par COVID-19 Vaccine Janssen, dans certains cas avec une issue fatale. Des antécédents de SFC ont été signalés. Le SFC est une maladie rare caractérisée par des épisodes aigus d'œdème affectant principalement les membres, une hypotension, une hémoconcentration et une hypoalbuminémie. Les personnes présentant un épisode aigu de SFC à la suite de la vaccination doivent être rapidement diagnostiqués et traités. Un traitement en soin intensif est généralement nécessaire. Les personnes ayant des antécédents connus de SFC ne doivent pas être vaccinées avec ce vaccin. Voir également rubrique «Contre-indications».

Syndrome de Guillain-Barré et myélite transverse

L'apparition du syndrome de Guillain-Barré (SGB) et de la myélite transverse ont été très rarement rapportée suite à une vaccination avec COVID-19 Vaccine Janssen. Les professionnels de santé doivent être attentifs aux signes et symptômes du SGB et de la myélite transverse afin de garantir un diagnostic correct, d'initier des mesures de soutien appropriées et le traitement, et d'exclure d'autres causes.

Réactions liées à l'anxiété

Des réactions liées à l'anxiété, dont des réactions vasovagales (syncope), une hyperventilation ou des réactions liées au stress peuvent survenir en lien avec la vaccination telles qu'une réaction psychogène à l'injection via l'aiguille. Il est important que des précautions soient prises afin d'éviter toute blessure en cas d'évanouissement.

Affections concomitantes

La vaccination doit être reportée chez les personnes présentant une affection fébrile aigüe sévère ou une infection aigüe.

Risque de saignements lié à l'administration par voie intramusculaire

Comme avec les autres injections par voie intramusculaire, le vaccin doit être administré avec prudence chez les personnes recevant un traitement anticoagulant ou présentant une thrombocytopénie ou tout autre trouble de la coagulation (tel que l'hémophilie), car un saignement ou une ecchymose peut survenir après l'administration intramusculaire chez ces personnes.

Personnes immunodéprimées

L'efficacité, la sécurité et l'immunogénicité du vaccin n'ont pas été évaluées chez les personnes immunodéprimées, y compris celles recevant un traitement immunosuppresseur.

L'efficacité de COVID-19 Vaccine Janssen peut être diminuée chez les personnes immunodéprimées.

Durée de protection

La durée de protection conférée par le vaccin n'est pas établie à ce jour car elle est toujours en cours d'évaluation dans les essais cliniques en cours.

Limites de l'efficacité du vaccin

Les sujets commencent à être protégés environ 14 jours après la vaccination. Comme pour tout vaccin, il est possible que les personnes vaccinées par COVID-19 Vaccine Janssen ne soient pas toutes protégées (voir «Propriétés/Effets»).

Excipients

Ce vaccin contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par dose de 0,5 ml, c.-à-d. qu'il est essentiellement «sans sodium».

Ce vaccin contient 2 mg d'alcool (éthanol) par dose de 0,5 ml. La faible quantité d'alcool contenue dans ce vaccin n'est pas susceptible d'entraîner d'effets notables.

Interactions

Aucune étude d'interaction n'a été réalisée. L'administration concomitante de COVID-19 Vaccine Janssen avec d'autres vaccins n'a pas été étudiée.

Grossesse, allaitement

Grossesse

Il existe des données limitées sur l'utilisation de COVID-19 Vaccine Janssen chez la femme enceinte.

Les études effectuées avec COVID-19 Vaccine Janssen chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effets délétères directs ou indirects sur la gestation, le développement embryo-fœtal, la mise-bas ou le développement post-natal (voir «Données précliniques»).

L'administration de COVID-19 Vaccine Janssen pendant la grossesse doit être envisagée seulement si les bénéfices potentiels l'emportent sur les risques potentiels pour la mère et le fœtus.

Allaitement

On ne sait pas si COVID-19 Vaccine Janssen est excrété dans le lait maternel.

Fertilité

Les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effets délétères directs ou indirects sur la reproduction (voir «Données précliniques»).

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

COVID-19 Vaccine Janssen n'a aucune influence ou a une influence négligeable sur l'aptitude à la conduite ou l'utilisation de machines. Cependant, certains des effets indésirables mentionnés à la rubrique «Effets indésirables» peuvent altérer temporairement l'aptitude à la conduite ou l'utilisation de machines.

Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité

Vaccination de base (analyse primaire)

La sécurité de COVID-19 Vaccine Janssen a été évaluée dans une étude de phase 3 en cours (COV3001). Au total, 43 783 personnes ont été incluses dans cette étude, parmi lesquelles 21 895 adultes âgés de 18 ans et plus ont reçu une primo-vaccination avec une dose unique de COVID-19 Vaccine Janssen (Full Analysis Set [FAS]). L'âge médian des participants était de 52 ans (intervalle: 18-100 ans). L'analyse de la sécurité a été réalisée une fois atteinte la durée de suivi médiane de 2 mois après la vaccination. Une durée de suivi plus importante de > 2 mois de la tolérance est disponible pour plus de 23 000 adultes dans l'ensemble d'analyse complet (11 948 adultes dans le groupe Ad26.COV2.S et 11 955 dans le groupe placebo). Au total, 1044 adultes ont été suivis pendant 3 mois, et 65 pendant 4 mois.

Dans l'étude COV3001, la réaction indésirable locale la plus fréquemment rapportée était la douleur au site d'injection (48,6 %). Les effets indésirables systémiques les plus fréquents étaient des céphalées (38,9 %), une fatigue (38,2 %), une myalgie (33,2 %) et des nausées (14,2 %). Une fièvre (définie par une température corporelle ≥38,0 °C) a été observée chez 9 % des participants. La plupart des effets indésirables sont survenus dans les 1 à 2 jours suivant la vaccination et étaient d'intensité légère à modérée et de courte durée (1 à 2 jours).

La réactogénicité était généralement plus faible et rapportée moins fréquemment chez les adultes plus âgés (763 adultes ≥65 ans).

Le profil de sécurité était généralement comparable parmi les participants avec ou sans preuve d'infection antérieure à SARS-CoV-2 à l'inclusion; un total de 2151 adultes (9,8 %) séropositifs à l'inclusion ont reçu COVID-19 Vaccine Janssen.

Ci-dessous figure la fréquence des effets indésirables locaux et systémiques signalés chez les adultes participant à l'étude clinique de phase 3 en cours (COVID3001) dans les 7 jours suivant la vaccination.

Tableau 1: Effets indésirables locaux rapportés dans les 7 jours suivant la vaccination

Effets indésirables

COVID-19 Vaccine Janssen

N = 3356 (%)

Placebo

N = 3380 (%)

1 ou plusieurs effets indésirables locaux

·Tous grades confondus

1685 (50,2)

657 (19,4)

·Grade 3

23 (0,7)

6 (0,2)

Douleur au site d'injection

·Tous grades confondus

1632 (48,6)

564 (16,7)

·Grade 3a

11 (0,3)

2 (<0,1)

Érythème au site d'injection

·Tous grades confondus (≥25 mm)

245 (7,3)

131 (3,9)

·Grade 3b

7 (0,2)

2 (<0,1)

Gonflement au site d'injection

·Tous grades confondus (≥25 mm)

178 (5,3)

53 (1,6)

·Grade 3b

7 (0,2)

2 (<0,1)

a Douleur au site d'injection, grade 3: définie comme des symptômes entraînant une incapacité de travail; une incapacité à poursuivre le travail, à fréquenter l'école ou à poursuivre ses activités habituelles; utilisation d'analgésiques narcotiques.

b Gonflement et érythème au site d'injection, grade 3: défini comme > 100 mm.

 

Tableau 2: Effets indésirables systémiques rapportés dans les 7 jours suivant la vaccination

Effets indésirables

COVID-19 Vaccine Janssen

N = 3356 (%)

Placebo

N = 3380 (%)

1 ou plusieurs effets indésirables locaux systémiques

·Tous grades confondus

1850 (55,1)

1185 (35,1)

·Grade 3

61 (1,8)

21 (0,6)

Céphalées

 

 

·Tous grades confondus

1306 (38,9)

802 (23,7)

·Grade 3a

23 (0,7)

9 (0,3)

Fatigue

·Tous grades confondus

1283 (38,2)

728 (21,5)

·Grade 3b

35 (1)

9 (0,3)

Myalgie

·Tous grades confondus

1113 (33,2)

430 (12,7)

·Grade 3b

32 (1)

6 (0,2)

Nausées

·Tous grades confondus

477 (14,2)

327 (9,7)

·Grade 3b

6 (0,2)

6 (0,2)

Fièvrec

·Tous grades confondus

302 (9)

20 (0,6)

·Grade 3

8 (0,2)

0

Céphalées, grade 3: définies comme des symptômes entraînant une incapacité de travail, nécessitant un repos au lit et/ou entraînant une perte d'emploi, rendant la fréquentation scolaire impossible ou entraînant l'annulation d'activités sociales; utilisation d'analgésiques narcotiques.

Fatigue, myalgie, nausées, grade 3: définies comme des symptômes entraînant une incapacité de travail; nécessitant un repos au lit et/ou entraînant une perte d'emploi, rendant la fréquentation scolaire impossible ou entraînant l'annulation d'activités sociales; utilisation d'analgésiques narcotiques.

c Fièvre, tous grades confondus: définie comme une température corporelle de ≥38 °C. Fièvre, grade 3: définie comme une température corporelle de 39,0 °C à 40,0 °C.

 

Liste des effets indésirables

Les effets indésirables observés dans l'étude COV3001 sont rangés par classe de système d'organes de la classification MedDRA et par fréquence selon la convention suivante:

très fréquents (≥1/10); fréquents (≥1/100 à <1/10); occasionnels (≥1/1000 à <1/100); rares (≥1/10 000 à <1/1000); très rares (<1/10 000); fréquence inconnue (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Dans chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.

Affections du système immunitaire

Rares: hypersensibilitéa, urticaire.

Fréquence inconnue: anaphylaxieb.

Affections du système nerveux

Très fréquents: céphalées (38,9 %).

Occasionnels: tremblement.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Fréquents: toux.

Occasionnels: éternuement, douleur oropharyngée.

Affections gastro-intestinales

Très fréquents: nausées (14,2 %).

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Occasionnels: rash, hyperhidrose.

Affections musculosquelettiques et systémiques

Très fréquents: myalgie (33,2 %).

Fréquents: arthralgie.

Occasionnels: faiblesse musculaire, extrémités douloureuses, dorsalgie.

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Très fréquents: fatigue (38,2 %), douleur au site d'injection (48,6 %).

Fréquents: fièvre, érythème au site d'injection, gonflement au site d'injection, frissons.

Occasionnels: asthénie, malaise.

a Hypersensibilité fait référence aux réactions allergiques de la peau et du tissu sous-cutané.

b Cas émanant d'une étude ouverte en cours en Afrique du Sud.

Vaccination de rappel (deuxième dose) après la primovaccination avec COVID-19 Vaccine Janssen

Dans 5 études cliniques menées en Belgique, au Brésil, en Colombie, en France, en Allemagne, au Japon, aux Pays-Bas, aux Philippines, en Afrique du Sud, en Espagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis, environ 9'000 personnes au total ont reçu deux doses de COVID-19 Vaccine Janssen, administrées à au moins deux mois d'intervalle. Environ 2'700 personnes ont bénéficié d'une période de suivi d'au moins deux mois après la vaccination de rappel. Aucun nouveau signal de sécurité n'a été observé et les données de ces études individuelles montrent que la réactogénicité d'une dose de rappel de COVID-19 Vaccine Janssen est similaire à celle de la première dose de COVID-19 Vaccine Janssen.

Une étude de phase 3 randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo (COV3009) a évalué l'innocuité d'un rappel (deuxième dose) de COVID-19 Vaccine Janssen administré environ 2 mois après la primo-vaccination. Au total, 31 300 personnes ont été incluses dans cette étude, dont 15 708 devaient recevoir deux doses de COVID-19 Vaccine Janssen. Pendant la phase en double aveugle, seules 8'655 personnes ont reçu deux doses de COVID-19 Vaccine Janssen et 7'053 personnes ont reçu une dose de COVID-19 Vaccine Janssen.

Un sous-groupe de réactogénicité de 6'068 personnes a été inclus dans l'analyse, dont 3'016 personnes ont reçu une dose de COVID-19 Vaccine Janssen et 3'052 personnes ont reçu un placebo. Parmi celles-ci, 2'984 personnes ont reçu une deuxième dose (1'559 COVID-19 Vaccine Janssen et 1'425 placebo) et ont été incluses dans l'analyse de la deuxième dose.

L'âge moyen des participants était de 53,0 ans (fourchette: 18-99 ans). Les caractéristiques démographiques étaient comparables dans les deux groupes de personnes (COVID-19 Vaccine Janssen ou placebo).

Une étude de phase 2 randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo (COV2001) a évalué la fréquence et la sévérité des effets indésirables locaux et systémiques dans les 7 jours suivant l'administration d'une dose de rappel de COVID-19 Vaccine Janssen. Ce rappel a été administré à des adultes en bonne santé âgés de 18 à 55 ans et à des adultes âgés de 65 ans et plus en bonne santé ou en état stable, environ 2 mois après la primovaccination. 137 personnes ont reçu à la fois l'immunisation de base et le rappel à un intervalle de 2 mois. L'âge moyen était de 48 ans. 48 personnes (34 %) étaient âgées de 65 ans et plus.

L'étude COV1001 a porté sur 190 personnes ayant reçu une première dose et un rappel de COVID-19 Vaccine Janssen après 2 mois, ainsi que sur 19 personnes ayant reçu une première dose et un rappel de COVID-19 Vaccine Janssen dans un délai de 6 mois.

Des données supplémentaires sur la sécurité de deux doses de COVID-19 Vaccine Janssen administrées à moins de 6 mois d'intervalle sont disponibles à partir des trois études de phase 1/2a sur un plus grand nombre de personnes (N=548).

Une évaluation globale des analyses de sécurité des études dans lesquelles deux doses de COVID-19 Vaccine Janssen ont été administrées n'a révélé aucun nouveau problème de sécurité après une vaccination de rappel, par rapport aux effets indésirables signalés après une vaccination de base avec une dose unique.

Vaccination de rappel après une primo-vaccination avec un vaccin contre la COVID-19 à ARNm

La sécurité d'une vaccination de rappel avec COVID-19 Vaccine Janssen chez les personnes ayant reçu un vaccin contre la COVID-19 à ARNm comme vaccination de base (vaccination de rappel hétérologue) peut être déduite des données de sécurité relatives à la vaccination avec deux doses de COVID-19 Vaccine Janssen (vaccination de base et vaccination de rappel) (vaccination de rappel homologue), ainsi que des données d'une étude clinique ouverte indépendante de phase 1/2 (NCT04889209) sur la vaccination de rappel hétérologue menée aux États-Unis. Des adultes qui avaient reçu une primovaccination avec deux doses de Spikevax (Moderna) (N=151), avec une dose unique de COVID-19 Vaccine Janssen (N=156) ou avec deux doses de Comirnaty (Pfizer) (N=151) au moins 12 semaines avant le début de l'étude et qui n'avaient pas d'antécédents d'infection par le SARS-CoV-2 ont participé à cette étude. Ces personnes ont été randomisées dans un rapport 1:1:1 pour une vaccination de rappel avec l'un des trois vaccins Spikevax, COVID-19 Vaccine Janssen ou Comirnaty. Les événements indésirables ont été évalués sur une période de 28 jours après la vaccination de rappel. Un examen global des effets indésirables signalés après un rappel hétérologue de COVID-19 Vaccine Janssen n'a révélé aucun nouveau problème de sécurité par rapport aux effets indésirables signalés après une primo-vaccination avec COVID-19 Vaccine Janssen ou un rappel homologue.

Événements d'intérêt particulier

Un déséquilibre numérique avec un plus grand nombre d'événements chez les sujets vaccinés que chez les sujets ayant reçu le placebo a été observé pour les événements indésirables graves et les autres événements indésirables d'intérêt particulier suivants chez les sujets ayant reçu le vaccin, ou respectivement le placebo:

·Événements thromboemboliques:

·Thrombose veineuse profonde: 6 événements (2 graves; 5 dans les 28 jours suivant la vaccination) contre 2 événements (1 grave; 2 dans les 28 jours suivant la vaccination).

·Embolie pulmonaire: 4 événements (3 graves; 2 dans les 28 jours suivant la vaccination) contre 1 événement (grave et dans les 28 jours suivant la vaccination).

·Thrombose du sinus transverse: 1 événement (grave et dans les 28 jours suivant la vaccination) contre 0.

·Crises épileptiques: 4 événements (1 grave; 4 dans les 28 jours suivant la vaccination) contre 1 événement (0 grave et 0 dans les 28 jours suivant la vaccination).

·Acouphènes: 6 événements (0 grave; 6 dans les 28 jours suivant la vaccination, dont 3 dans les 2 jours suivant la vaccination) contre 0.

Aucune relation de cause à effet avec le COVID-19 Vaccine Janssen n'a pu être établie pour ces événements.

Effets indésirables identifiés après la mise sur le marché

Outre les effets indésirables répertoriés ci-dessus, les effets indésirables suivants ont été déclarés au cours de la période suivant la mise sur le marché. La déclaration ayant lieu sur la base du volontariat et provenant d'une population de taille inconnue, il n'est pas toujours possible d'estimer leur fréquence de manière fiable ou d'établir un lien de causalité avec l'administration du médicament.

Les effets indésirables sont rangés par classe de système d'organes de la classification MedDRA et par fréquence selon la convention suivante:

très fréquents (≥1/10); fréquents (≥1/100 à <1/10); occasionnels (≥1/1000 à <1/100); rares (≥1/10 000 à <1/1000); très rares (<1/10 000); fréquence inconnue (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Affections hématologiques et du système lymphatique

Très rares: lymphadénopathie.

Affections du système nerveux

Rares: sensation vertigineuse.

Très rares: paresthésie, hypoesthésie, syndrome de Guillain-Barré.

Fréquence inconnue: myélite transverse.

Affections vasculaires

Très rares: thromboses associées à une thrombocytopénie*.

Fréquence inconnue: syndrome de fuite capillaire.

Affections de l'oreille et du labyrinthe

Très rares: acouphènes.

Affections gastro-intestinales

Très rares: diarrhée, vomissements.

* Des cas graves et très rares de thromboses associées à une thrombocytopénie ont été rapportés après la mise sur le marché. Ceux-ci incluaient des thromboses veineuses telles que des thromboses des sinus veineux cérébraux, des thromboses veineuses splanchniques ainsi que des thromboses artérielles (voir «Mises en garde et précautions»).

L'annonce d'effets secondaires présumés après l'autorisation est d'une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave via le portail d'annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System) et à inclure la désignation du lot si disponible. Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

Surdosage

Aucun cas de surdosage n'a été rapporté. Dans les études de phases 1/2, où une dose plus élevée (jusqu'à 2 fois) a été administrée, COVID-19 Vaccine Janssen a été bien toléré, cependant les personnes vaccinées ont rapporté une réactogénicité accrue (douleur au site d'injection augmentée, fatigue, céphalée, myalgie, nausées et fièvre).

En cas de surdosage, une surveillance des fonctions vitales et un éventuel traitement symptomatique sont recommandés.

Propriétés/Effets

Code ATC

J07BX03

Mécanisme d'action

COVID-19 Vaccine Janssen est un vaccin monovalent composé d'un vecteur adénoviral humain de sérotype 26, recombinant, non réplicatif, codant pour la glycoprotéine spike (S) de pleine longueur du SARS-CoV-2 dans une conformation stabilisée. Après administration, la glycoprotéine S du SARS-CoV-2 est exprimée transitoirement, stimulant à la fois la production d'anticorps neutralisants et d'autres anticorps fonctionnels spécifiques contre la glycoprotéine S, ainsi qu'une réponse immunitaire cellulaire dirigée contre la glycoprotéine S, pouvant contribuer à la protection contre la COVID-19.

Pharmacodynamique

Aucune donnée spécifique.

Efficacité clinique

Efficacité d'une vaccination de base avec une dose unique

Analyse primaire

Une analyse primaire (date limite 22 janvier 2021) d'une étude de phase 3 multicentrique, randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo (COV3001) aux États-Unis, en Afrique du Sud et dans des pays d'Amérique latine a été réalisée afin d'évaluer l'efficacité, la sécurité et l'immunogénicité d'une primovaccination avec une dose unique de COVID-19 Vaccine Janssen pour la prévention du COVID-19 chez les adultes de 18 ans et plus.

L'étude a exclu les sujets immunodéprimés du fait de leur état clinique, ceux qui avaient reçu des traitements immunosuppresseurs dans les 6 mois ainsi que les femmes enceintes. Les participants atteints d'une infection stable par le VIH sous traitement n'ont pas été exclus. Les vaccins homologués à l'exclusion des vaccins vivants, pouvaient être administrés plus de 14 jours avant ou plus de 14 jours après la vaccination dans l'étude. Les vaccins vivants atténués homologués pouvaient être administrés plus de 28 jours avant ou plus de 28 jours après la vaccination dans l'étude.

Un total de 44 325 participants ont été randomisés en groupes parallèles selon un ratio 1:1 pour recevoir une injection intramusculaire de COVID-19 Vaccine Janssen ou de placebo. Un total de 21 895 adultes ont reçu COVID-19 Vaccine Janssen et 21 888 adultes ont reçu le placebo. Les participants ont été suivis pendant une durée médiane de 58 jours (intervalle: 1-124 jours) après la vaccination.

La population de l'analyse principale d'efficacité comprenait 39 321 participants, dont 38 059 participants séronégatifs pour le SARS-CoV-2 à l'inclusion et 1262 participants dont le statut sérologique n'était pas connu.

Les données démographiques à l'inclusion étaient similaires chez les participants ayant reçu COVID-19 Vaccine Janssen et chez ceux ayant reçu le placebo. Dans la population de l'analyse principale d'efficacité, l'âge médian des participants ayant reçu le COVID-19 Vaccine Janssen était de 52,0 ans (intervalle: 18 à 100 ans); 79,7 % (N = 15 646) d'entre eux étaient âgés de 18 à 64 ans [20,3 % (N = 3984) âgés de 65 ans ou plus et 3,8 % (N = 755) âgés de 75 ans ou plus]; 44,3 % des participants étaient des femmes; 46,8 % vivaient en Amérique du Nord (États-Unis), 40,6 % en Amérique Latine et 12,6 % en Afrique du Sud. Un total de 7830 participants (39,9 %) présentaient à l'inclusion au moins une comorbidité préexistante associée à un risque accru de progression vers une forme sévère/critique de COVID-19 (comorbidités incluant: obésité définie par un IMC ≥30 kg/m2 (27,5 %), hypertension artérielle (10,3 %), diabète de type 2 (7,2 %), infection VIH stable/bien contrôlée (2,5 %), affections cardiaques graves (2,4 %) et asthme (1,3 %). Les autres comorbidités étaient présentes chez ≤1 % des participants.

Les cas de COVID-19 étaient confirmés par un laboratoire central sur la base d'un résultat positif à l'ARN viral du SARS-CoV-2 en utilisant un test PCR (réaction en chaîne par polymérase). L'efficacité vaccinale globale et par principaux groupes d'âge est présentée dans le tableau 3.

Tableau 3: Analyse de l'efficacité vaccinale contre la COVID-19 modéréeb à sévère/critiquec chez des adultes séronégatifs pour le SARS-CoV-2 - population de l'analyse principale d'efficacité

Sous-groupe

COVID-19 Vaccine Janssen

N = 19 630

Placebo

N = 19 691

Efficacité vaccinale (%)

(IC à 95 %)d

Cas de COVID-19 (n)

Personnes-années

Cas de COVID-19 (n)

Personnes-années

14 jours après la vaccination

Tous les participantsa

116

3116,57

348

3096,12

66,9

(59,03; 73,40)

âgés de 18 à 64 ans

107

2530,27

297

2511,23

64,2

(55,26; 71,61)

65 ans et plus

9

586,31

51

584,89

82,4

(63,90; 92,38)

75 ans et plus

0

107,37

8

99,15

 

28 jours après la vaccination

Tous les participantsa

66

3102,00

193

3070,65

66,1

(55,01; 74,80)

âgés de 18 à 64 ans

60

2518,73

170

2490,11

65,1

(52,91; 74,45)

65 ans et plus

6

583,27

23

580,54

74,0

(34,40; 91,35)

75 ans et plus

0

106,42

3

98,06

 

a Co-critère d'évaluation principal, tel que défini dans le protocole.

b Le co-critère d'évaluation principal a évalué la première apparition de la COVID-19 modérée. Les symptômes de la COVID-19 modérée ont été définis selon les critères suivants: le sujet devait présenter l'un des signes ou symptômes suivants, nouveaux ou aggravés: fréquence respiratoire ≥20 respirations/minute, saturation en oxygène (SpO2) anormale mais toujours >93 % à l'air ambiant au niveau de la mer, preuves cliniques ou radiologiques de pneumonie, preuves radiologiques de thrombose veineuse profonde (TVP), essoufflement ou dyspnée OU deux des signes ou symptômes nouveaux ou aggravés suivants: fièvre (≥38,0 °C), fréquence cardiaque ≥90 battements/minute, frissons ou rigidité, maux de gorge, toux, malaise, céphalées, douleurs musculaires (myalgie), symptômes gastro-intestinaux, troubles nouveaux ou altération des sens de l'odorat ou du goût, pieds ou orteils apparaissant rouges ou meurtris.

c Le co-critère primaire a évalué la première apparition d'un symptôme de la COVID-19 sévère/critique. Les symptômes de la maladie COVID-19 sévère/critique ont été définis selon les critères suivants: le sujet devait avoir présenté l'un des signes suivants à n'importe quel moment de la période d'observation: signes cliniques au repos indiquant une maladie systémique grave (fréquence respiratoire ≥30 respirations/minute, fréquence cardiaque ≥125 battements/minute, saturation en oxygène (SpO2) ≤93 % à l'air ambiant au niveau de la mer, ou pression partielle/fraction d'oxygène inspiré (PaO2/FiO2) <300 mmHg), insuffisance respiratoire (définie comme le besoin d'oxygène à haut débit, ventilation non invasive, ventilation mécanique ou oxygénation par membrane extracorporelle [ECMO]), signes de choc (définis par une tension artérielle systolique <90 mmHg, une tension artérielle diastolique <60 mmHg ou nécessité de recourir à des vasopresseurs), insuffisance rénale, hépatique ou neurologique aigüe significative, admission dans une unité de soins intensifs (USI), décès.

d Les intervalles de confiance pour «Tous les participants» ont été ajustés pour prendre en compte le contrôle d'erreurs de type I pour tests multiples. Les intervalles de confiance des groupes d'âges sont présentés non ajustés.

 

L'efficacité vaccinale contre les formes sévères/critiques de la COVID-19 est présentée dans le tableau 4.

Tableau 4: Analyses de l'efficacité vaccinale contre les formes sévères/critiques de la COVID-19a chez des adultes séronégatifs pour le SARS-CoV-2 – population de l'analyse principale d'efficacité

Sous-groupe

COVID-19 Vaccine Janssen

N = 19 630

Placebo

N = 19 691

Efficacité vaccinale (%)

(IC à 95 %)b

Cas de COVID-19 (n)

Personnes-années

Cas de COVID-19 (n)

Personnes-années

14 jours après la vaccination

Sévère/critique

14

3125,05

60

3122,03

76,7

(54,56; 89,09)

28 jours après la vaccination

Sévère/critique

5

3106,15

34

3082,58

85,4

(54,15; 96,90)

a La classification finale des cas de COVID-19 sévères/critiques a été effectuée par un comité d'adjudication indépendant qui a aussi défini la sévérité de la maladie conformément à la définition de la ligne directrice de la FDA.

b Les intervalles de confiance étaient ajustés pour prendre en compte le contrôle d'erreurs de type I pour tests multiples.

 

Parmi les 14 cas de COVID-19 sévères/critiques survenus au moins 14 jours après la vaccination dans le groupe COVID-19 Vaccine Janssen versus 60 cas sévères/critiques dans le groupe placebo, 2 ont été hospitalisés versus 6. Trois participants sont décédés (tous dans le groupe placebo). Pour la majorité des autres cas sévères/critiques, seul le critère de saturation en oxygène (SpO2) d'une forme sévère/critique de la maladie (≤93 % à l'air ambiant) était présent.

Avant de lever l'aveugle, des analyses supplémentaires post-hoc des cas positifs par tests PCR, qu'ils soient ou non confirmés par le laboratoire central, ont globalement appuyé les résultats de l'analyse principale.

Au-delà de 14 jours après la vaccination, 2 cas de COVID-19 confirmés sur le plan moléculaire ont conduit à une hospitalisation dans le groupe COVID-19 Vaccine Janssen versus 8 cas dans le groupe placebo. Dans le groupe placebo, un cas a nécessité une admission en unité de soins intensifs (USI) et une ventilation mécanique. Les résultats ont été confirmés par une analyse post-hoc portant sur toutes les hospitalisations liées à la COVID-19 ayant fait l'objet d'une recherche approfondie sur toutes les données disponibles, qu'elle qu'en soit la source (2 cas versus 29 cas sur l'ensemble des données).

Des analyses par sous-groupes du critère principal d'efficacité ont montré des valeurs estimées d'efficacité similaires chez les participants hommes et femmes, de même que chez les participants avec ou sans comorbidités associées à un risque élevé de formes sévères/critiques de COVID-19.

Efficacité de COVID-19 Vaccine Janssen dans les pays présentant différents variants circulant du SARS-CoV-2

Des analyses exploratoires par sous-groupes de l'efficacité vaccinale contre la COVID-19 et les formes sévères/critiques de la COVID-19 ont été conduites au Brésil, en Afrique du Sud et aux États-Unis (voir tableau 5). Dans les analyses en sous-groupes, tous les cas de COVID-19 survenus jusqu'à la date limite de l'analyse principale d'efficacité, comprenant des cas confirmés par le laboratoire central et des cas SARS-CoV-2 positifs confirmés par PCR par un laboratoire local et toujours en attente d'une confirmation par le laboratoire central, ont été inclus.

Tableau 5: Résumé de l'efficacité vaccinale contre la COVID-19 et les formes sévères/critiques de la COVID-19 dans les pays avec > 100 cas rapportés

 

Survenue

Sévérité

COVID-19

Valeur estimée
(IC à 95 %)

Forme sévère/critique de la COVID-19

Valeur estimée
(IC à 95 %)

États-Unis

au moins 14 jours après la vaccination

74,4 % (65,00; 81,57)

78,0 % (33,13; 94,58)

 

au moins 28 jours après la vaccination

72,0 % (58,19; 81,71)

85,9 % (-9,38; 99,69)

Brésila

au moins 14 jours après la vaccination

66,2 % (51,01; 77,14)

81,9 % (17,01; 98,05)

 

au moins 28 jours après la vaccination

68,1 % (48,81; 80,74)

87,6 % (7,84; 99,72)

Afrique du Sudb

au moins 14 jours après la vaccination

52,0 % (30,26; 67,44)

73,1 % (40,03; 89,36)

 

au moins 28 jours après la vaccination

64,0 % (41,19; 78,66)

81,7 % (46,18; 95,42)

a 69,4 % des cas séquencés ont été attribués à un variant de la lignée P.2.

b 94,5 % des cas séquencés ont été attribués aux variants 20H/501Y.V2 (lignée B.1.351).

 

Des échantillons de 71,7 % des cas de l'analyse principale confirmés par le laboratoire central ont été séquencés [États-Unis (73,5 %), Afrique du Sud (66,9 %) et Brésil (69,3 %)]. Parmi les échantillons séquencés, il y a un déséquilibre dans l'exhaustivité des données entre le groupe COVID 19 Vaccine Janssen et le groupe placebo. Aux États-Unis, 96,4 % des souches ont été identifiées comme le variant Wuhan-H1 D614G; en Afrique du Sud, 94,5 % des souches ont été identifiées comme le variant 20H/501Y.V2 (lignée B.1.351); au Brésil, 69,4 % des souches ont été identifiées comme étant un variant de la lignée P.2 et 30,6 % des souches ont été identifiées comme le variant Wuhan-H1 D614G.

L'étude n'a pas été menée dans des régions avec une prévalence élevée du nouveau variant B.1.1.7, apparu pour la première fois au Royaume-Uni; aucune donnée n'est donc disponible pour ce variant.

Analyses finales

Les analyses finales d'efficacité à la fin de la phase en double aveugle (date limite 9 juillet 2021) ont été effectuées avec des cas supplémentaires de COVID-19 confirmés survenus pendant le suivi en aveugle contrôlé par placebo. La durée médiane de suivi a été de 4 mois après une dose unique de COVID-19 Vaccine Janssen.

L'efficacité estimée du vaccin contre une maladie COVID-19 modérée à sévère/critique était de 56,3 % (IC 95 %: 51,30; 60,84) pendant au moins 14 jours et de 52,9 % (IC 95 %: 47,06; 58,08) au moins 28 jours après la vaccination.

L'efficacité estimée du vaccin contre une maladie COVID-19 sévère/critique était de 73,3 % (IC 95 %: 63,94; 80,49) pendant au moins 14 jours et 74,6 % (IC 95 %: 64,70; 82,06) au moins 28 jours après la vaccination.

Pour les souches de variants /mutations regroupées (à l'exclusion de la souche de référence et d'autres variants mineurs), l'efficacité contre une maladie COVID-19 modérée à sévère/critique, 14 et 28 jours après la vaccination, était de 43,8 % (IC 95 %: 34,43; 51,86) et 44,4 % (IC 95 %: 34,61; 52,76). Dans l'analyse finale, l'efficacité contre la maladie COVID-19 modérée à sévère/critique, 14 et 28 jours après la première dose, était de 71,5 % (IC 95 %: 57,31; 81,39) et 58,2 % (IC 95 %: 34,96; 73,72) pour la souche de référence.

L'efficacité contre une maladie COVID-19 sévère/critique 14 et 28 jours après la vaccination était de 70,0 % (IC 95 %: 54,72; 80,61) et 71,8 % (IC 95 %: 56,31; 82,34) pour les souches de variants /mutations regroupées (sans la souche de référence et les autres variants mineurs). L'efficacité contre une maladie COVID-19 sévère/critique était 14 et 28 jours après la vaccination, de 89,7 % (IC: 57,33; 98,84) et 93,1 % (IC: 54,39; 99,84) pour la souche de référence.

Efficacité d'une vaccination de rappel (deuxième dose) après la primovaccination avec COVID-19 Vaccine Janssen

Une étude globale, randomisée et contrôlée par placebo (COV3009) a été menée pour démontrer l'efficacité de deux doses de COVID-19 Vaccine Janssen administrées à 56 jours d'intervalle. Au total, 31 300 personnes ont été randomisées dans la phase en double aveugle de l'étude. Au total, 15 708 personnes ont reçu COVID-19 Vaccine Janssen et 15 592 personnes ont reçu un placebo. Au total, 14 492 (46,3 %) personnes ont été incluses dans la population d'efficacité selon le protocole (7484 personnes ont reçu COVID-19 Vaccine Janssen et 7008 personnes ont reçu un placebo). L'étude a été menée dans plusieurs régions (Amérique du Nord et latine, Afrique, Europe et Asie) à un moment où de nouvelles lignées du virus apparaissaient.

Le tableau 6 montre l'efficacité du vaccin contre les maladies modérées à sévères/critiques et contre les maladies sévères/critiques de la COVID-19.

Tableau 6: analyse de l'efficacité du vaccin contre les maladies COVID-19 modérées à sévères/critiques et contre les maladies sévères/critiquesa – 14 jours après la vaccination de rappel (deuxième dose)

Critère d'évaluation

COVID-19 Vaccine Janssen

N = 7'484b

Placebo

N = 7'008b

Efficacité du vaccin (%)

(IC 95 %)

Cas de COVID-19 (n)

Personne-année

Cas de COVID-19 (n)

Personne-année

Maladie COVID-19 modérée à sévère/critique

14

1729,99

52

1594,98

75,2

(54,55; 87,30)

Maladie COVID-19 sévère/critique

0

1730,72

8

1598,87

100

(32,62; 100,00)

a Les intervalles de confiance ont été ajustés à un contrôle d'erreur de type I pour les tests multiples.

b Population d'efficacité répartie selon les protocoles.

 

Environ 68 % des souches confirmées de manière centralisée ont été séquencées jusqu'à la date de l'analyse finale (juillet 2021). Les résultats d'analyse préliminaires des variants pour lesquels il existe suffisamment de cas pour permettre des interprétations significatives (Alpha [B.1.1.7] et Mu [B.1.621]) montrent que 14 jours après l'administration de la première dose de COVID-19 Vaccine Janssen, l'efficacité pour ces variants est de 75,9 % [IC 95 %: 57,91; 87,02] et respectivement, 43,9 % [IC 95 %: –12,96; 73,16], ce qui est comparable aux résultats de l'étude COV3001. La vaccination de rappel avec COVID-19 Vaccine Janssen a augmenté l'efficacité pour Alpha à 94,2 % [IC 95 %:62,91; 99,86] et pour Mu à 63,1 % [IC 95 %: –27,86; 91,56]. Au cours de la période de suivi de 14 jours après la dose de rappel (≥71 jours), aucune infection COVID-19 n'est survenue avec la souche de référence, ni dans le groupe vaccin, ni dans le groupe placebo.

L'efficacité du vaccin contre les maladies COVID-19 modérées à sévères/critiques 14 jours après le rappel administré après 2 mois était de 68,8 % (IC 95 %: 9,78; 91,14) en Europe, 65,2 % (IC 95 %: 6,40; 88,85) en Colombie, 60,0 % (IC 95 %: -144,53; 96,19) en Afrique du Sud et 93,7 % (IC 95 %: 58,45; 99,85) aux États-Unis.

L'efficacité contre les maladies COVID-19 modérées à sévères/critiques 14 jours après la dose 1 et 14 jours après le rappel (≥71 jours) était de 66,6 % (IC 95 %: 52,20; 77,07) et 81,6 % (IC 95 %: 57,87; 93,09) pour les souches de variants /mutations regroupées (sans la souche de référence et les autres variants mineurs). L'efficacité contre les maladies COVID-19 modérées à sévères/critiques 14 jours après la dose 1 était de 67,9 % (IC 95 %: 57,95; 75,79).

Immunogénicité d'une vaccination de rappel (deuxième dose) après la primovaccination avec COVID-19 Vaccine Janssen

L'étude COV1001 a évalué l'immunogénicité d'une dose unique de COVID-19 Vaccine Janssen, qui a déclenché une réponse par anticorps durable, avec une légère diminution des niveaux d'anticorps et de la séropositivité jusqu'à 9 mois après la vaccination.

L'étude COV1001 a également évalué l'immunogénicité d'une dose unique de COVID-19 Vaccine Janssen, suivie d'une vaccination de rappel 6 mois plus tard, qui a déclenché une réponse par anticorps rapide:

·Le nombre d'anticorps liants a été multiplié par 4,2 7 jours après le rappel et par 5,4 28 jours après le rappel par rapport à la période précédant la vaccination de rappel.

·Le nombre d'anticorps liants a été multiplié par 9 7 jours après le rappel et par 12 28 jours après le rappel, par rapport à 28 jours après la primovaccination.

·Le nombre d'anticorps neutralisants a été multiplié par 3,2 7 jours après le rappel et par 5,6 28 jours après le rappel par rapport à la période précédant la vaccination de rappel.

·Le nombre d'anticorps neutralisants a été multiplié par 6,7 7 jours après le rappel et par 13,5 28 jours après le rappel, par rapport à 28 jours après la primovaccination.

L'évaluation descriptive d'un nombre limité de participants à l'étude à l'aide d'un dosage ELISA a révélé que l'augmentation des anticorps IgG se liant à la protéine spike après la vaccination de rappel à six mois d'intervalle n'était pas inférieure à celle observée à deux mois d'intervalle entre la primovaccination et la vaccination de rappel. Ces données soutiennent l'efficacité d'une vaccination de rappel lorsqu'elle est administrée à plus de deux mois d'intervalle après la primo-vaccination.

Immunogénicité d'une vaccination de rappel après une vaccination de base avec un vaccin ARNm-COVID-19

L'efficacité d'une vaccination de rappel avec COVID-19 Vaccine Janssen chez les personnes ayant reçu une primo-vaccination avec un vaccin contre la COVID-19 à ARNm (vaccination de rappel hétérologue) est déduite de données d'immunogénicité démontrant l'efficacité d'une vaccination de rappel avec COVID-19 Vaccine Janssen, lorsque celle-ci a été administrée après une immunisation de base par le vaccin COVID-19 Janssen, ainsi que des données d'immunogénicité issues d'une étude clinique indépendante de phase 1/2 en ouvert menée aux États-Unis sur la vaccination de rappel hétérologue par COVID-19 Vaccine Janssen. Dans cette étude, les adultes qui avaient reçu une primovaccination avec deux doses de Spikevax (Moderna) (N=151), avec une dose unique de COVID-19 Vaccine Janssen (N=156) ou avec deux doses de Comirnaty (Pfizer) (N=151) au moins 12 semaines avant le début de l'étude et qui n'avaient pas d'antécédents d'infection par le SARS-CoV-2 ont été randomisés dans un rapport 1:1:1 pour recevoir une vaccination de rappel avec l'un des trois vaccins suivants: Spikevax, COVID-19 Vaccine Janssen ou Comirnaty. Les titres d'anticorps neutralisants, mesurés à l'aide d'un test de neutralisation des pseudovirus, ont été déterminés le jour 1 avant l'administration du vaccin de rappel et le jour 15 après le vaccin de rappel. Une réponse à la vaccination de rappel avec COVID-19 Vaccine Janssen a été démontrée indépendamment de la primovaccination.

Patients âgés

COVID-19 Vaccine Janssen a été évalué chez les sujets âgés de 18 ans et plus. L'efficacité de COVID-19 Vaccine Janssen chez les sujets âgés (≥65 ans) était en cohérence avec celle observée chez sujets adultes plus jeunes (18 à 64 ans).

Autorisation à durée limitée

En raison de données cliniques incomplètes au moment de l'examen de la demande d'autorisation de mise sur le marché, le vaccin COVID-19 Vaccine Janssen bénéficie d'une autorisation de mise sur le marché à durée limitée (art. 9a de la Loi sur les produits thérapeutiques). L'autorisation à durée limitée est soumise à l'accomplissement de différentes conditions dans les délais impartis. Une fois ces conditions remplies, l'autorisation à durée limitée peut être convertie en une autorisation complète de mise sur le marché.

Pharmacocinétique

Non pertinent.

Données précliniques

Les données précliniques issues des études conventionnelles de toxicologie (en administration répétée) et de tolérance locale, et des fonctions de la reproduction et du développement n'ont pas révélé de risque particulier pour l'homme.

Génotoxicité

COVID-19 Vaccine Janssen n'a pas été évalué pour son potentiel génotoxique. Il n'est pas attendu que les composants du vaccin présentent un potentiel génotoxique.

Carcinogénicité

COVID-19 Vaccine Janssen n'a pas été évalué pour son potentiel cancérogène. Il n'est pas attendu que les composants du vaccin présentent un potentiel cancérogène.

Toxicité sur la reproduction et la fertilité

La toxicité sur la reproduction et la fertilité des femelles a été évaluée au cours d'une étude combinée portant sur le développement embryo-fœtal et pré- et postnatal chez le lapin. Dans cette étude, une première vaccination par COVID-19 Vaccine Janssen a été administrée par voie intramusculaire à des lapines 7 jours avant accouplement, à une dose équivalant à 2 fois la dose recommandée chez l'homme, suivie de deux vaccinations à la même dose pendant la période de gestation (c.-à-d. aux jours 6 et 20 de la gestation). Il n'y a eu aucun effet lié au vaccin sur la fertilité des femelles, la gestation, ni sur le développement embryo-fœtal ou celui de la progéniture. Les mères ainsi que leurs fœtus et leur progéniture ont présenté des titres d'anticorps spécifiques à la protéine S du SARS-CoV-2, indiquant que les anticorps maternels ont été transférés aux fœtus au cours de la gestation. Il n'y a pas de donnée disponible concernant l'excrétion de COVID-19 Vaccine Janssen dans le lait maternel.

De plus, une étude conventionnelle de toxicité (en administration répétée) conduite chez le lapin avec COVID-19 Vaccine Janssen n'a pas révélé d'effet sur les organes sexuels mâles qui altérerait la fertilité des mâles.

Remarques particulières

Incompatibilités

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé à d'autres médicaments.

Stabilité

Flacon multidose non ouvert

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l'emballage.

Une fois retiré du congélateur - le vaccin non ouvert peut être conservé au frais entre 2 °C et 8 °C, à l'abri de la lumière, dans son emballage d'origine, pendant une période unique pouvant aller jusqu'à 11 mois, sans dépasser la date de péremption («EXP») imprimée.

Une fois décongelé, le vaccin ne doit pas être recongelé.

Pour les remarques particulières concernant le stockage, voir ci-dessous.

Flacon multidose après le premier prélèvement

La stabilité chimique et physique du vaccin, y compris pendant le transport, a été démontrée pendant 6 heures entre 2 °C et 25 °C. D'un point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement après le premier prélèvement dans le flacon multidose; cependant, le produit peut être conservé entre 2 °C et 8°C pendant un maximum de 6 heures ou rester à température ambiante (maximum 25 °C) jusqu'à 3 heures après le premier prélèvement dans le flacon multidose. Après la première ouverture, la date et l'heure auxquelles le flacon multidose doit être éliminé doivent être indiquées sur chaque flacon multidose.

Remarques particulières concernant le stockage

À conserver et transporter au congélateur entre -25 °C et -15 °C. La date de péremption pour une conservation entre -25 °C et -15 °C est imprimée sur le flacon et l'emballage extérieur après «EXP».

Après avoir été congelé entre -25 °C et -15 °C, le vaccin peut être décongelé soit entre 2 °C et 8 °C soit à température ambiante (maximum 25 °C):

·Entre 2 °C et 8 °C: il faut environ 13 heures pour décongeler une boîte de 10 flacons et environ 2 heures pour décongeler un seul flacon multidose.

·À température ambiante (maximum 25 °C): il faut environ 4 heures pour décongeler une boîte de 10 flacons et environ 1 heure pour décongeler un seul flacon.

Le vaccin peut également être conservé dans son emballage d'origine au réfrigérateur à une température comprise entre 2 °C et 8 °C pendant une période pouvant aller jusqu'à 11 mois et être transporté à une température comprise entre 2 °C et 8 °C pendant cette même période, sans dépasser la date de péremption («EXP») imprimée sur le produit. Lors du passage à une température de conservation de 2 °C à 8 °C, la nouvelle date de péremption doit être inscrite sur l'emballage extérieur et la date de péremption d'origine doit être biffée. Le vaccin doit être utilisé à la fin de cette nouvelle date de péremption ou être jeté.

Le vaccin peut également être transporté entre 2 °C et 8 °C tant que les conditions de conservation appropriées (température, durée) sont appliquées.

Une fois décongelé, le vaccin ne peut pas être recongelé.

Conserver les flacons dans l'emballage d'origine afin de les protéger de la lumière.

Le flacon multidose non ouvert de COVID-19 Vaccine Janssen reste stable pendant un total de 12 heures entre 9 °C et 25 °C. Ces conditions ne sont pas recommandées pour la conservation ou le transport, mais elles peuvent guider la prise de décision pour une utilisation en cas de variations temporaires de température pendant le stockage de 11 mois entre 2 °C et 8 °C.

Pour les conditions de conservation du médicament après le premier prélèvement, voir «Remarques particulières – Stabilité».

Conserver hors de portée des enfants.

Remarques concernant la manipulation

Voir rubrique «Instructions pour la manipulation et l'administration» à la fin de cette information professionnelle.

Numéro d’autorisation

68235 (Swissmedic)

Présentation

2,5 ml de suspension dans un flacon multidose (en verre de type I) avec un bouchon en caoutchouc (chlorobutyle recouvert en surface de fluoropolymère), un sertissage en aluminium et un capuchon en plastique bleu. Chaque flacon multidose contient 5 doses de 0,5 ml.

Présentation de 10 flacons multidoses.

Titulaire de l’autorisation

Janssen-Cilag AG, Zoug.

Mise à jour de l’information

Mars 2022

Instructions pour la manipulation et l'administration

Ce vaccin doit être manipulé par un professionnel de santé en utilisant une technique d'asepsie pour garantir la stérilité de chaque dose.

·Le vaccin est prêt à être utilisé une fois qu'il a été décongelé.

·Le vaccin peut être fourni congelé entre -25 °C et -15 °C ou décongelé entre 2 °C et 8 °C.

·Ne pas recongeler le vaccin une fois qu'il a été décongelé.

·Conserver les flacons dans la boite d'origine afin de les protéger de la lumière et indiquer la date de péremption pour les différentes conditions de conservation, le cas échéant.

·Chaque flacon multidose contient un excédent suffisant pour assurer l'administration de 5 doses de 0,5 ml.

 

a. Conservation à la réception du vaccin

SI VOUS RECEVEZ VOTRE VACCIN CONGELÉ ENTRE -25 °C et -15 °C, vous pouvez:

Bild 1

OU

Bild 3

Le conserver au congélateur

·Le vaccin peut être conservé et transporté congelé entre -25 °C et -15 °C.

·La date de péremption pour la conservation est imprimée sur le flacon et l'emballage extérieur après «EXP» (voir rubrique «Remarques particulières» – «Remarques particulières concernant le stockage»).

 

Le conserver au réfrigérateur

·Le vaccin peut être conservé et transporté congelé entre 2 °C et 8 °C pendant une période allant jusqu'à 11 mois sans dépasser la date de péremption d'origine («EXP»).

·Lors du transfert du produit dans un réfrigérateur entre 2 °C et 8 °C, la nouvelle date de péremption doit être inscrite sur l'emballage extérieur et le vaccin doit être utilisé ou jeté à la fin de cette nouvelle date de péremption. La date de péremption d'origine doit être biffée (voir rubrique «Remarques particulières» – «Remarques particulières concernant le stockage»).

SI VOUS RECEVEZ VOTRE VACCIN DECONGELÉ ENTRE 2 °C et 8 °C, vous devez le conserver dans un réfrigérateur:

Bild 5

 

Bild 7 Ne pas recongeler si le produit est réceptionné déjà décongelé entre 2 °C et 8 °C.

Remarque: si le vaccin est réceptionné réfrigéré entre 2 °C et 8 °C, vérifiez à réception que la date de péremption a bien été mise à jour par le fournisseur local. Si vous ne trouvez pas la nouvelle date de péremption («EXP»), contactez le fournisseur local afin de confirmer la date de péremption en condition réfrigérée. Inscrivez la nouvelle date de péremption sur l'emballage extérieur avant de placer le vaccin dans le réfrigérateur. La date de péremption d'origine doit être biffée (voir rubrique «Remarques particulières» – «Remarques particulières concernant le stockage»).

 

b. Si le ou les flacons sont conservés congelés, les décongeler, soit dans un réfrigérateur, soit à température ambiante, avant l'administration

Bild 9

OU

Bild 11

Décongeler au réfrigérateur

·En cas de conservation à l'état congelé entre -25 °C et -15 °C, il faut environ 13 heures pour décongeler une boîte de 10 flacons multidoses et environ 2 heures pour décongeler des flacons multidoses isolés entre 2 °C et 8 °C.

·Si le vaccin n'est pas utilisé immédiatement, suivre les instructions de la rubrique «Le conserver au réfrigérateur».

·Le flacon multidose doit être conservé dans la boîte d'origine afin de le protéger de la lumière et d'indiquer la date de péremption pour les différentes conditions de conservation, le cas échéant.

Bild 13Une fois décongelé, ne pas recongeler.

 

Décongeler à température ambiante

·En cas de conservation à l'état congelé entre -25 °C et -15 °C, une boîte de 10 flacons multidoses et des flacons multidoses isolés doivent être décongelés à température ambiante n'excédant pas 25 °C.

·Il faut environ 4 heures pour décongeler une boîte de 10 flacons multidoses.

·Il faut environ 1 heure pour décongeler des flacons multidoses isolés.

·Le vaccin reste stable pendant un total de 12 heures entre 9 °C et 25 °C. Ces conditions de conservation ou de transport ne sont pas recommandées, mais elles peuvent guider la prise de décision pour une utilisation en cas d'excursions temporaires de température.

·Si le vaccin n'est pas utilisé immédiatement, suivre les instructions de la rubrique «Le conserver au réfrigérateur».

Bild 15Une fois décongelé, ne pas recongeler.

 

 

c. Inspecter le flacon multidose et le vaccin

·COVID-19 Vaccine Janssen est une suspension incolore à légèrement jaune, limpide à très opalescente (pH 6,0-6,4).

·Avant l'administration, le vaccin doit être inspecté visuellement afin de détecter la présence de particules ou un changement de couleur.

·Avant l'administration, le flacon multidose doit être inspecté visuellement afin de détecter la présence éventuelle de fissures ou d'anomalies, telles que des signes d'altération.

Si tel est le cas, ne pas administrer le vaccin.

 

d. Préparer et administrer le vaccin

Bild 17

Bild 19

Bild 21

Agiter le flacon multidose en le tournant doucement

·Avant d'administrer une dose du vaccin, agiter le flacon multidose en le tournant doucement en position verticale pendant 10 secondes.

·Ne pas secouer.

Prélever 0,5 ml

·Utiliser une aiguille stérile et une seringue stérile pour prélever une dose unique de 0,5 ml dans le flacon multidose (voir rubrique «Posologie/Mode d'emploi»).

Bild 23 Un maximum de 5 doses peut être prélevé du flacon multidose.

Jeter tout vaccin restant dans le flacon après avoir prélevé les 5 doses.

Injecter 0,5 ml

·Administrer par injection intramusculaire uniquement dans le muscle deltoïde du bras (voir rubrique «Posologie/Mode d'emploi»).

 

 

e. Conservation après le premier prélèvement

Bild 25

Bild 27

OU

Bild 29

Noter la date et l'heure auxquelles le flacon multidose doit être jeté

·Après le premier prélèvement du flacon multidose, noter sur l'étiquette de chaque flacon la date et l'heure auxquelles le flacon doit être jeté.

Bild 31 De préférence, utiliser immédiatement après le premier prélèvement.

·Après le premier prélèvement du flacon multidose, le vaccin peut être conservé entre 2 °C et 8 °C pendant au maximum 6 heures.

·Jeter le vaccin non utilisé dans ce délai.

 

·Après le premier prélèvement du flacon multidose, le vaccin peut être conservé à température ambiante (25 °C maximum) pendant une seule période allant jusqu'à 3 heures (voir rubrique «Remarques particulières» – «Stabilité»).

·Jeter le vaccin non utilisé dans ce délai.

 

 

f. Élimination

Tout vaccin non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur pour les déchets pharmaceutiques. En cas d'éclaboussures, il faut désinfecter à l'aide d'agents virucides actifs contre l'adénovirus.